Swift continuera d'informer les Etats-Unis

L'Union Européenne va finalement autoriser Swift à transmettre des données personnelles aux autorités américaines. Swift a pour rôle d'assurer les échanges de données informatisées entre plus de 8 000 institutions financières réparties de par le monde. L'an passé, l'Union européenne s'était indignée que, depuis 2001, les informations personnelles des utilisateurs soient demandées et obtenues par les autorités américaines dans le cadre de la lutte contre le terrorisme international.

Les autorités américaines pourront donc encore avoir accès aux données puisqu'elles se sont engagées à respecter l'accord dit du "Safe Harbor" qui encadre les transactions de données personnelles selon des normes de sécurité européennes. L'Union européenne soupçonnait les Etats-Unis de s'adonner à de l'espionnage économique avec les données collectées.

Etats-Unis / Virus