Virus : 10 ans pour passer de la blague à la cyberguerre Sasser : Microsoft monte au créneau

En plus de nom aux sonorités proches, Sasser ressemble à Blaster en exploitant des vulnérabilité similaires et en se révélant tout aussi gênant pour ses victimes. Les versions de Windows 2000, Windows XP ou Windows Server 2003 sont visées et contaminées si elles ne bénéficient pas de la rustine mise à disposition par le géant de Redmond.

 

Les vers ne sont plus programmés pour la gloire ou s'amuser

Particulièrement virulent, Sasser s'en prend à des systèmes déconnectés d'Internet. Fortnet énumère les nombreux dégâts causés, parfois spectaculaires : plus d'un million de systèmes sont infectés, les communications satellites de l'AFP sont interrompues pendant des heures, Delta Airlines est contrainte d'annuler des vols, les gardes côtes britanniques sont contraints de ressortir leurs cartes papier, et un hôpital doit rediriger ses urgences, le service radiologie étant paralysé par le virus. L'étendue des dégâts dépasse les 18 milliards de dollars.

 

Microsoft décide de réagir et monte au créneau. A l'instar de ce que l'éditeur a fait pour SoBig, il décide d'offrir une récompense d'un quart de milliard de dollars à celui qui retrouve l'auteur de Sasser.

La technique sera efficace : un étudiant allemand de 18 ans avouera avoir écrit le programme malveillant. Il expliquera d'ailleurs avoir conçu Sasser pour aider sa mère à retrouver un travail dans la sécurité informatique. "Il s'agit d'un ver qui a une motivation connue qui dépasse la simple gloriole ou l'amusement", remarque Guillaume Lovet.  

 

Sasser en bref
NomDate de détectionPrincipal fait d'arme
Source : Fortinet
Sasser2003Delta Airlines doit annuler des vols

Virus