Virus : 10 ans pour passer de la blague à la cyberguerre Storm et la décentralisation du botnet

Si, en 2007, les recettes pour rentabiliser les botnets sont désormais bien maîtrisées, les réseaux d'ordinateurs infectés ont un point faible s'ils n'ont qu'un seul centre de commande et de contrôle. Neutraliser ce dernier revient à décapiter le réseau, qui ne peut alors plus recevoir ses ordres et communiquer avec le maître du réseau, le botmaster. Le dispositif n'est plus rentable.

"Storm, en implémentant une architecture peer-to-peer, devient le premier botnet au commandement décentralisé... Il est donc beaucoup plus robuste", explique Guillaume Lovet, responsable de l'équipe de lutte contre les menaces informatiques de Fortinet. Selon les chiffres de ce fournisseur, Storm, jusqu'à 50 millions de systèmes auraient pu être infectés. Au pic de l'épidémie Storm a même représenté jusqu'à 8% de toutes les infections répertoriées dans le monde .

 

Storm en bref
NomDate de détectionPrincipal fait d'arme
Source : Fortinet
Storm2007Entre 1 et 50 millions de systèmes infectés

Virus / Cheval de Troie