Les failles de sécurité ont désormais leur place de marché

La société suisse WSLabi a inauguré le 3 juillet une place de marché sur le modèle d'eBay, sur laquelle vendeurs et acheteurs peuvent monnayer des failles logicielles. Baptisée Wabisabilabi, elle s'adresse aux spécialistes de la sécurité, aux chercheurs et éditeurs afin que ceux-ci s'échangent, contre rétribution, des informations sur des vulnérabilités. Selon le communiqué, cette initiative se veut un moyen d'éviter que les chercheurs ne soient contraints de livrer gratuitement leurs travaux ou de les vendre à des cybercriminels. WSLabi s'engage ainsi à contrôler systématiquement l'identité des acheteurs.

Autour du même sujet