Les Rich Snippets en huit questions clés Pas de Rich Snippet pour tout le monde

2) Les Rich Snippet sont-ils conseillés pour tous les sites ?

Une photo peut certes donner plus de visibilité à une page dans les résultats, mais elle peut aussi être laide et ne pas donner envie de cliquer. La photo d'un auteur peut aussi ne pas être appropriée au contenu qu'elle accompagne dans les SERP.

"Certains e-commerçants les refusent aussi, car cela peut donner un avantage aux concurrents. Ils expliquent que cela reviendrait à envoyer les promotions et prix qu'ils pratiquent par mail à leurs rivaux", témoigne l'expert SEO Aurélien Delefosse. De telles informations déclenchent bien souvent l'achat, et elles sont encore plus décisives sur Internet. Mais, à part dans quelques cas, l'expert recommande les Rich Snippets, "ne serait-ce que pour avoir la même visibilité dans les SERP que la concurrence".

grâce aux rich snippets, la photo d'un auteur peut accompagner une page web.
Grâce aux Rich Snippets, la photo d'un auteur peut accompagner une page Web. © Google - capture

3) Pourquoi certains sites respectant les bonnes pratiques ne voient pas leurs résultats s'afficher avec des Rich Snippets ?

A cette question, Aurélien Delefosse a répondu qu'il demandait d'abord à bien auditer les sites pour savoir dans quelles mesures les bonnes pratiques ont été réellement appliquées, car selon lui, sur le terrain, c'est loin d'être toujours le cas. "Les erreurs de balisage sont fréquentes", a-t-il pu constater. Or cela empêche le moteur d'afficher le contenu enrichi.

Google n'est pas obligé d'afficher le contenu des balises, pas plus que de se justifier.

Ensuite, il faut essayer plusieurs requêtes, car la même page peut (selon la requête) remonter avec ou sans des Rich Snippets.  

Cependant, Il est tout à fait possible que le moteur n'affiche pas les Rich Snippets alors que les consignes ont été scrupuleusement respectées. Google l'annonce assez clairement, son moteur n'est pas obligé d'afficher le contenu des balises, pas plus que de se justifier sur ce point.

D'ailleurs, Google est aujourd'hui nettement plus sélectif. De nombreuses étoiles et autre contenus enrichis ont ainsi disparu des résultats, fin juin, du jour au lendemain. "Un nombre très conséquent de sites avaient mis en place les balises et voyaient leurs Rich Snippets dans les SERPs. Ces pages de résultats devenaient de vrais sapins de Noël. Peut-être que Google a jugé que ce n'était pas la bonne voie", tente d'expliquer Aurélien Delefosse, qui ne saurait pas dire quels types de sites se sont ainsi vu priver de leurs extraits enrichis, alors que d'autres ont pu les garder. Peut-être aussi que c'est pour mieux mettre en valeur les résultats payants, qui ont aussi depuis peu leurs Rich Snippets, au détriment des résultats naturels. Google ne s'est jamais expliqué sur ce point.

désormais les résultat locaux ne viennent plus d'une fiche google adresses mais
Désormais les résultat locaux ne viennent plus d'une fiche Google Adresses mais de Google+, et une nouvelle note Zagat (en rouge), sur 30, a fait son apparition. © Google - capture

4) Faut-il vraiment n'opter que pour Schema.org ?

Plusieurs méthodes et formats de balisage existent pour faire apparaître les Rich Snippets. Mais, l'expert SEO indépendant Aurélien Delefosse, recommande fortement celle proposée par Schema.org : "Yahoo, Bing, Google et même Yandex ont soutenu l'initiative et recommandé ce format. Google d'ailleurs, dans ses conseils, n'évoque presque que Schema.org, qu'il ne cesse de pousser."

Cela ne veut toutefois pas dire que les autres formats ne fonctionnent pas, d'ailleurs des sites bien installés dans le paysage ont pu choisir une autre méthode, avant que Schema.org ne soit ainsi poussé. C'est par exemple le cas de Marmiton.org, l'un des premiers sites français à avoir pu afficher ses avis sous forme d'étoiles après avoir déployé d'anciens microformats.

Indexation / Google