Trois raisons d'utiliser Bing Webmaster Tools

Utiliser Bing Webmaster Tools Si Google devance largement Bing sur le terrain des moteurs de recherche, l'outil gratuit de Microsoft pour les webmasters peut être une source d'informations utiles pour le référencement de tout site Web.

Dans l'ombre de son rival Google Webmaster Tools, Microsoft propose également son outil : Bing Webmaster Tools. Moins fréquenté, ce dernier, également gratuit, peut aussi aider le référencement de site Web et fournir des informations utiles aux webmasters et référenceurs. Il y a même, au moins, 3 bonnes raisons d'utiliser le service Microsoft.

 

 

1) Obtenir des informations de crawl complémentaires
 

Il est toujours intéressant de disposer de plusieurs outils de mesure, ne serait-ce que pour ne pas reposer son analyse sur une seule source. "Bing Webmaster Tools est un outil à utiliser en complément de Google Webmaster Tools, afin d'avoir une vision ainsi qu'une analyse plus globale", conseille Jean-Pascal Thys, directeur du pôle formation et innovation chez Synodiance.

L'outil de Microsoft livre en effet des détails sur les crawls de ses propres robots et peut ainsi fournir de nouvelles pistes d'améliorations du référencement naturel, différentes de celles données par Google Webmaster Tools. Des blocages et renseignements techniques peuvent ainsi apparaître uniquement dans l'outil de Microsoft – et pas dans celui de Google. Les connaître peut se révéler utile pour le référencement naturel global d'un site. Par exemple, la détection de malwares ou les prises en compte des redirections 301 ou 302 ne sont pas toujours montrées de la même façon dans les deux outils.

 

 

2) Bénéficier d'un puissant outil d'analyse des backlinks gratuitement

 

Bon nombre de référenceurs utilisaient Yahoo! Site Explorer pour analyser gratuitement les backlinks de leurs concurrents. Or, ce service très apprécié est désormais fermé et a justement migré dans l'outil de Microsoft, avec qui Yahoo! a un partenariat en ce qui concerne le moteur de recherche.

Retrouver cet outil Yahoo! dans Bing Webmaster Tools fournit donc une solide motivation aux webmasters et référenceurs pour aller utiliser cet outil. A noter que l'outil ne permet plus d'analyser la concurrence. Mais "l'analyse des backlinks est plus exhaustive et sans doute plus qualitative sur Bing Webmaster Tools que sur l'outil de Google", estime Eddy Ghaddar, expert SEO chez Synodiance. L'outil de Bing marque donc un autre point important.

 

 

3 - Profiter de meilleures conversions


"Il y a parfois de meilleures conversions sur Bing que sur Google", remarque Jean-Pascal Thys, qui conseille par conséquent d'aller regarder les statistiques fournies par le Bing Webmaster Tools sur le sujet.

Pourquoi Facebook est absent de Bing Webmaster Tools, alors que Microsoft est un partenaire privilégié du réseau social ?

Des informations sur les liens sponsorisés, en provenance de la plateforme publicitaire AdCenter de Microsoft, sont désormais également disponibles sur Bing Webmaster Tools. Elles permettent de visualiser et d'analyser le trafic généré par les campagnes publicitaires. "Cela peut être une source d'informations intéressante pour réaliser de bonnes affaires", fait valoir Jean-Pascal Thys.

 

 

Bing Webmaster Tools rattrape son retard ?

"Difficile de trouver d'autres raisons ou fonctionnalités exclusives qui donneraient un attrait supplémentaire orignal à la solution de Microsoft par rapport à celle de Google", admettent de concert Eddy Ghaddar et Jean-Pascal Thys.

Il est vrai que certaines mises à jour de l'outil de Microsoft donnent l'impression à certains experts que Redmond essaye de rattraper, en le copiant, Mountain View, en proposant des fonctionnalités déjà disponibles sur l'outil du concurrent (détection des malwares, normalisation d'URL, etc). "Gestion des blocages techniques, backlinks, indexation, performance du site... En règle générale, on retrouve les mêmes types d'informations qu'avec Google Webmaster Tools", expliquent les experts qui apprécient néanmoins qu'elles soient présentées du point de vue de Bing.

 

 

Où est Facebook ?

Si les trois raisons évoquées plus haut peuvent, à elles seules, justifier de s'intéresser à Bing Webmaster Tools, il est néanmoins regrettable, convient l'équipe de Synodiance, que cet outil ne donne pas plus d'informations aux webmasters et référenceurs sur les réseaux sociaux et Facebook en particulier.

"Le SEO sans les réseaux sociaux n'est plus envisageable en 2012. Alors pourquoi cette absence ?", interroge Jean-Pascal Thys. Ce dernier s'étonne que même pour des sites internationaux, présents aux Etats-Unis, le Bing Webmaster Tools ne fournisse aucun élément d'analyse utile au SEO issu du partenariat conclu entre Microsoft et Facebook et qui est déjà visible dans les SERPs outre-Atlantique.

Microsoft / Indexation