Acheter des backlinks dofollow

Interflora avait envoyé des fleurs à des blogueurs pour obtenir des liens dofollow en échange. Le fleuriste s'est fait pénaliser, vraisemblablement pour ses pratiques de netlinking © Capture - amothersramblings.com

Ces dernières semaines, Google a répété que la vente ou l'achat de liens qui transmettent du PageRank, c'est-à-dire en dofollow, est contraire à ses consignes. Les sites enfreignant cette règle s'exposent donc à des pénalités, et peuvent voir certaines de leurs pages désindexées. C'est d'ailleurs ce qui est arrivé récemment à Interflora. Quant aux sites vendant des liens via le réseau TLA, Google les a encore plus récemment sanctionnés en baissant leur PageRank.

Le moteur a aussi précisé plusieurs fois en 2013 que le publi-rédactionnel ne devait pas non plus utiliser ces liens dofollow.