Pigeon : ce que l'on sait sur l'algorithme impactant les résultats locaux

Google Pigeon et le SEO Local Mise à jour majeure, Google Pigeon a impacté le SEO Local dans les pays où elle a été déployée. Rappel de ce qu'en a dit Google, et de ce qui a pu être observé.

[Article mis  à jour le 05/06/2015] Google a confirmé que Google Pigeon avait bien été déployé en France.

Pigeon est le nom d'une mise à jour importante de l'algorithme de Google qui a modifié ce qu'on appelle le référencement local, c'est-à-dire les résultats que remonte le moteur pour les requêtes associées à un lieu (même implicitement).

Google Pigeon a été déployé aux Etats-Unis le 24 juillet 2014, et dans les autres pays anglophones fin 2014 (le 22 décembre). Le moteur de Mountain View n'a pas précisé, comme il peut le faire parfois, le pourcentage de requêtes impactées par cette mise à jour, mais la secousse ressentie a été très sérieuse. Selon un sondage réalisé outre-Atlantique quelques mois après le déploiement, sur 600 SEO et responsables de site interrogés, plus de la moitié estiment que Google Pigeon a eu un impact négatif sur les entreprises. Et près de 6 sur 10 ont déjà changé, ou vont changer leur stratégie à cause de Pigeon. C'est dire l'importance de cette mise à jour.

Google n'a publié aucune annonce officielle concernant cette mise à jour. Mais le moteur l'a bien confirmée. Pour l'anecdote, il se trouve que ce nom de Pigeon n'a pas été choisi par Google, contrairement à Penguin ou Panda. Le nom Pigeon a été donné par un spécialiste américain bien connu des SEO, Barry Schwartz, en clin d'œil aux pigeons qui ont la faculté de pouvoir retrouver certains lieux, a-t-il expliqué.

Caractéristiques officielles : ce que Google a dit sur Pigeon

7 pack resto 350
Pack de 7 résultats épinglés sur une carte à la suite d'une recherche locale. © Capture Google

Si rien n'a été publié sur les blogs officiels, Google a toutefois pu donner à Barry Schwartz quelques détails sur cette mise à jour. On sait ainsi qu'elle impacte les résultats remontés sur Google Maps, mais aussi ceux qui remontent dans les résultats classiques. Et notamment ceux qui sont listés au sein des "packs" dédiés, qui regroupent de 2 à 7 lieux épinglés sur la carte qui apparaît après une recherche locale (voir exemple ci-contre).

Google a aussi expliqué que le "nouvel algorithme dédié à la recherche locale était désormais mieux lié à la recherche classique". Plus précisément, les critères qui font remonter un résultat dans Google Maps et dans les "packs" sont désormais plus proches de ceux employés pour classer les résultats classiques. D'après Google, Pigeon est donc censé mieux inclure les centaines de critères utilisés dans le cadre de la recherche classique, mais aussi le Knowledge Graph, l'orthographe, les synonymes et "bien d'autres choses". Le moteur a aussi précisé avoir amélioré "les paramètres de classement lié à la géolocalisation et à la distance".

Les conséquences de Pigeon observées par les spécialistes

Outre ces explications venant de Google, viennent aussi les observations des référenceurs. Ces derniers sont à peu près d'accord sur ces trois tendances fortes de Google Pigeon :

 1- D'après l'outil, fiable, de Moz qui suit les mouvements dans les pages de résultat sur un grand nombre de mots clés outre-Atlantique, la mise à jour Pigeon a considérablement fait baisser le nombre de requêtes faisant remonter un pack. Une baisse conséquente, de l'ordre de 25%, a même été observée. Quant au nombre de résultats contenus dans ses packs, après le déploiement de Google Pigeon, Moz a remarqué que "les packs de 4, 5, ou 6 résultats sont toujours aussi rares. Mais le nombre de packs de 3 résultats a augmenté considérablement, alors que le nombre de packs de 7 résultats a baissé de presque autant."

 2- La carte sur laquelle se trouvent les résultats qui remontent après une requête localisée s'est rétrécie. "Google a souvent, mais pas toujours réduit ce périmètre de recherche", a ainsi fait pu remarquer le spécialiste américain  Mike Blumenthal.

Google Pigeon a pu faire perdre beaucoup de visibilité à des commerces

Conséquence évidente de ces deux tendances : les sites listés à l'intérieur des packs ont pu changer. Certains commerces qui apparaissaient après une recherche locale ont donc pu sortir de la liste des résultats les plus visibles...

 

 3- Les annuaires qui listent des entreprises et leur adresse ont gagné en visibilité sur les résultats remontés par Google. C'est ce qu'a notamment pu noter Matt McGee, rédacteur en chef du site spécialisé Search Engine Land. Selon lui, la mise à jour Pigeon a par exemple pu profiter à des sites comme Yelp, ou TripAdvisor, voire même Hotels.com sur certaines requêtes. Il s'étonne d'ailleurs de ne pas voir de site dédié à un seul hôtel, ou un restaurant en particulier avant la deuxième, voire la troisième page de résultats pour certaines requêtes.

Bref, là encore, comme pour chaque mise à jour, la nouvelle visibilité de certains sites peut donc se faire au détriment de celles d'autres sites. Attention, donc, à ne pas faire partie du mauvais groupe...

Les facteurs qui ont gagné en importance après Pigeon

Par ailleurs, chaque année, aux Etats-Unis, un sondage interroge des dizaines de spécialistes du SEO Local pour comprendre les facteurs utilisés par Google pour classer les résultats d'une recherche locale. Or, cette année, ils étaient sollicités pour voter sur les facteurs qui avaient le plus été impactés par Pigeon... Parmi les facteurs qui ont vu leur importance croître, les trois plus souvent cités étaient l'autorité du domaine du site, puis la proximité de l'endroit de la recherche avec l'adresse de l'entreprise et, enfin, la qualité ainsi que l'autorité des liens pointant vers le domaine.

Les conseils d'un spécialiste

ad 200
Aurélien Delefosse, consultant en webmarketing, spécialiste du SEO et auteur d'un ouvrage sur le référencement local. © A.D

Le JDN a demandé à un spécialiste du SEO, Aurélien Delefosse, auteur d'un ouvrage sur le référencement local, ce qu'allait changer cette mise à jour. Et surtout, comment y faire face.

Selon lui, "ce déploiement ne changera pas fondamentalement ce que nous connaissions auparavant en France, avec une présence déjà très forte de Tripadvisor, PagesJaune, ou Yelp", estime-t-il.

Pour faire face au mieux à cette mise à jour, ce spécialiste recommande de privilégier les leviers suivants :

 S'inscrire sur les sites et les annuaires déjà positionnés, "afin d'avoir du trafic venant de ces sites, mais aussi des liens sur des sites thématiques de confiance".

 Mettre en place un annuaire de ses boutiques via une page de type "store finders", "surtout quand les boutiques physiques disposent de leur propre site, car cela permet de maximiser les chances de se positionner".

 Obtenir des citations et des liens entrants de qualité.

En résumé, de manière plus générale, Aurélien Delefosse observe que "la tendance de Google est de favoriser les sites d'envergure et les marques bien en place, mais également ses services. Il faut donc s'imposer comme un site de référence, tout en exploitant les annuaires des sites qui ressortent dans les résultats de recherche."

Google / Référencement naturel