SEO mobile : l'abus de certaines pubs interstitielles dans le viseur de Google

A partir de novembre, le moteur de recherche ne va plus attribuer le label mobile-friendly aux sites affichant de trop grosses publicités interstitielles proposant d'installer leur app… Ce qui devrait pénaliser leur référencement.

Une nouvelle pénalité de Google devrait bientôt sanctionner le référencement des sites affichant de trop envahissantes pubs interstitielles pour télécharger leur app. "Après le 1er novembre, une page web mobile qui montre une publicité interstitielle pour installer une app et qui cache une part significative du contenu à un internaute venant des résultats de recherche ne sera plus considérée comme mobile-friendly", écrit Google.  Or, depuis avril dernier, Google est censé privilégier dans ses résultats mobiles les pages qui bénéficient de ce label mobile-friendly (même si des études n'ont pas réussi à observer de réelles conséquences).

Google précise que les autres types d'interstitiels ne sont pas concernés par cette nouvelle annonce. Un exemple à suivre et à ne pas suivre est aussi donné (voir ci-dessous). Il est possible dès aujourd'hui de tester n'importe quelle page mobile pour voir si elles bénéficient toujours du label-friendly, grâce à un outil gratuit proposé en ligne par Google qui doit aussi prendre en compte ce nouveau critère. Dans la Search Console, le rapport sur l'ergonomie mobile pourra aussi désormais faire remonter les pages qui rencontreraient le problème.

Google contre la pub
A gauche, l'exemple à ne pas suivre et à droite, celui à suivre.

Les réactions à ce nouveau critère dans l'algorithme sont contrastées. Si des mobinautes sont contents de voir Google agir contre une nuisance, des observateurs font remarquer que Google utilise ce type de publicité interstitielle, et ne semble pas dérangé par des popups qui peuvent prendre tout l'écran dans les apps elles-mêmes...

Google / Moteur de recherche