L'histoire derrière 4 récents outils SEO français SEObserver : 2 ans pour aboutir à un cocktail efficace

JDN. Quelles sont les particularités et les fonctionnalités de votre outil ?

Kevin Richard, consultant SEO français depuis 2007, a imaginé SEObserver © K.R.

Kevin Richard. SEObserver est un outil de monitoring concurrentiel et de R&D SEO. Il analyse les 50 000 mots-clés les plus recherchés en France et récupère tous les signaux importants pour être bien positionné, notamment l'historique des changements onpage et des backlinks créés. Il permet donc de comprendre les techniques SEO qui fonctionnent et durent dans le temps, mais également celles qui pénalisent et ne sont pas pérennes.

L'outil se veut comme une caverne d'Alibaba du référenceur, incluant gratuitement la data de Majestic et SEMrush, entre autres. Nous ne sommes évidemment pas limités à 50 000 mots-clés, ça c'est juste le tronc commun accessible à tous. Chacun peut ajouter ses mots-clés à suivre. Le tarif commence à 99 euros par mois.

Qui sont ses utilisateurs ?

Nous avons vraiment de tout : du petit auto-entrepreneur à la grande entreprise cotée en bourse. Certains cherchent à se perfectionner en SEO et d'autres à découvrir ce qu'aucun autre outil ne pouvait leur montrer auparavant. Nous comptons trois grands types de clients : les e-commerçants, les éditeurs de sites internet, du petit au gros, et les agences et consultants SEO. Nous avons d'ailleurs des consultants SEO dans l'équipe de conception du logiciel, nous savons donc ce dont cette population a besoin.

Combien de temps avez-vous mis pour le mettre au point ?

Il a fallu environ 2 ans de tâtonnement avant de mettre au point le cocktail le plus efficace

 

"Il y a une effervescence dans la communauté SEO française"

Quelles sont les plus grandes difficultés que vous avez rencontrées lors du développement, et après le lancement ?

Lors du développement, les plus grandes difficultés ont  été essentiellement dues à l'envie de satisfaire les besoins de tout le monde. Mais il a fallu fixer des priorités, et ce n'est parfois pas évident de décider. Autre difficulté, le télétravail de l'équipe, et la différence de fuseaux horaires.

Aujourd'hui, après le lancement, les difficultés sont les mêmes ! Nos clients nous demandent sans arrêt de nouvelles fonctionnalités, il faut savoir trancher et surprendre avec des nouveautés. Nous nous efforçons de mettre en place des fonctionnalités dont on aura encore besoin dans 6 mois, ce qui n'est pas si facile dans un secteur qui bouge en permanence.

Quelles sont à votre avis les particularités du marché français qu'adresse votre outil ?

Le marché français a la particularité d'être en mouvement permanent, il y a une effervescence dans la communauté SEO, que d'autres pays nous envient. Toute l'année, dans de nombreuses villes, des passionnés et experts discutent ensemble, pour échanger les bonnes pratiques et éviter les mauvaises. SEObserver souhaite accompagner cette dynamique en permettant de transcrire les évolutions du SEO en fonctionnalités concrètes.

 

"L'hystérie lors du live de lancement aurait été plus difficile à générer à l'étranger"

Pensez-vous que le développement et la commercialisation de l'outil auraient été plus faciles dans un autre pays ?

Non, nous connaissons parfaitement le marché français c'est pour cela qu'il semblait évident de commencer par sortir l'outil en France. Notre outil est de plus porté principalement par une communauté de clients qui se le sont approprié et qui nous suggèrent des fonctionnalités en permanence : parfois, un tweet à 1h du matin donne lieu à une fonctionnalité implémentée le lendemain matin à 9h. Cela, les dizaines de RT à chaque lancement de fonctionnalité, l'hystérie lors du live de lancement, auraient été plus difficile à générer à l'étranger. Nous serons d'autant plus fiers d'internationaliser un produit qui a été pensé en partie en France, en incluant des SEO français !

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui voudraient développer et commercialiser un outil SEO en France ?

Mettez-vous à la place de vos clients. Faites de la prestation SEO, rendez un rapport d'audit, comparez-vous aux agences et essayez de vous poser la question : comment faire mieux qu'eux ? Si vous leur apportez quelque chose de plus puissant que ce qu'ils ont entre les mains, ils viendront vous voir en courant. Et aussi : ne soyez pas un énième vendeur d'outil. Laissez tomber le costume-cravate et plongez les mains dans le code.

Consultant SEO