Google détaille sa pénalité SEO contre les interstitiels intrusifs

Un Googler a bien confirmé que la future pénalité du moteur ne concernera pas les sites, mais les pages abusant des interstitiels.

La semaine dernière, Google annonçait une nouvelle pénalité, qui sera lancée en janvier prochain contre les interstitiels intrusifs sur mobile.

Le moteur a donné plusieurs exemples de ce qu'il voulait sanctionner (voir ci-dessous), et ce sont clairement les interstitiels couvrant trop le contenu qui sont dans sa ligne de mire, même s'il y a quelques exceptions logiques (voir également les exemples officiels donnés ci-dessous).

Les professionnels pouvaient s'en douter, mais un Googler a bien confirmé sur Twitter que cette pénalité n'allait pas concerner le SEO d'un site, mais seulement la page affichant l'interstitiel abusif.

Pour mémoire, dans le blog annonçant la nouvelle pénalité, Google avait écrit que "pour améliorer l'expérience sur mobile, après le 10 janvier 2017, les pages sur lesquelles le contenu n'est pas facilement accessible depuis le moteur pourraient remonter moins haut dans les résultats".

3 exemples d'interstitiels que Google veut pénaliser. Ils cachent à chaque fois le contenu que le mobinaute recherche. © Google

 

3 exemples d'interstitiels que Google ne veut pas pénaliser : il y a ceux servant à consentir aux cookies, ceux filtrant les mineurs ou encore ceux qui occupent un espace raisonnable... © Google

 

Google / SERP