Comment se faire référencer en 2010 ? Avec l'arrivée de Bing, la nécessité de mettre en place une double démarche

Les référenceurs dans les starting-blocks

 

Alors que la version finale de Bing est disponible aux Etats-Unis depuis presque un an, la déclinaison française du moteur de recherche de Microsoft (bing.fr) est pour l'heure toujours en bêta. L'éditeur prévoit de lancer l'édition achevée de son service dans le courant de l'été. Aucune date plus précise n'a été communiquée. 

 

olivier andrieu est consultant indépendant en référencement
Olivier Andrieu est consultant indépendant en référencement © Cécile Debise / JDN Solutions

La part de marché de Bing ne cesse de progresser aux Etats-Unis. Elle dépasse les 12% en mai 2010. Une montée en puissance qui incite les référenceurs français à anticiper son arrivée.

 "Jusqu'à maintenant, on estimait que le travail fait pour Google était suffisant par rapport au trafic amené par ce dernier. Si les parts de marché évoluent en faveur de Bing, ce qui est loin d'être encore le cas en Europe, il va falloir reconsidérer ce point", pointe Olivier Andrieu, consultant indépendant en référencement.

 

Des process de référencement assez proches de ceux de Google

"Actuellement, il existe deux alternatives, soit un site a une cible américaine et Bing doit déjà être pris en compte en complémentarité de Google. Soit un site a une cible française voire européenne, et on peut penser que la double stratégie Bing - Google en référencement naturel ne sera mise en place qu'aux alentours de 2011, voire 2012 puisqu'actuellement en Europe Bing n'est qu'un relookage de l'ancien Live Search et n'a rien à voir avec le Bing présent aux Etats-Unis..."

L'accord entre Yahoo et Microsoft ne s'est pas encore concrétisé

Comme Google, Bing propose un certain nombre d'outils pour optimiser les contenus Web, et favoriser leur prise en compte par ses robots d'indexation. Choix des mots clés, élaboration du sitemap, des fichiers robot.txt... Le Bing Webmaster Tools est assez proche de son grand frère : le Google Webmaster Tools.

 

Reste à savoir l'impact réel de l'accord signé entre Microsoft et Yahoo mi-2009. Pour l'instant, rien de nouveau sous le soleil. La migration du noyau du moteur de Microsoft vers Yahoo, prévue par l'accord initial, n'a pas été encore effectuée.

Google / Référencement naturel