SEO : le quotidien des professionnels au crible

Mission et outil des référenceurs Quelles sont les principales tâches des profesionnels du référencement ? Quels sont les outils, gratuits et payants, qu'ils utilisent le plus ? Une enquête donne les dernières tendances.

Les résultats d'une enquête sur l'industrie du SEO, réalisée tous les deux ans par SEOMoz, viennent d'être diffusés. Basée sur près de 6 500 réponses récoltées dans le monde via une enquête en ligne, cette enquête révèle plusieurs tendances intéressantes.

Certes, les répondants sont principalement anglophones (les Etats-Unis et le Royaume-Uni représentant 60% des répondants, contre 1,3% pour la France), et aucune sélection ou retraitement n'a été appliqué pour déterminer l'échantillon. Mais certaines conclusions peuvent néanmoins intéresser les acteurs du SEO de l'Hexagone.

Analyser les backlinks et contenus de la concurrence : les tâches principales des experts en SEO

L'étude a ainsi pu révéler les 10 tâches auxquelles se livrent le plus souvent les répondants, des lecteurs de SEOMoz donc a fortiori tous professionnels du référencement ou très impliqués dans le SEO. Ainsi, analyser les backlinks ou le contenu des concurrents figurent parmi les activités les plus courantes, citées par deux répondants sur trois. Plus impressionnant : près des trois quarts des répondants ont passé du temps, ces douze derniers mois, à gérer, optimiser ou mettre en place au moins une page Facebook. C'est d'ailleurs la réponse qui a été la plus citée.

A noter également, la très forte proportion de sondés ayant travaillé sur Google+ (63%) comparé à l'utilisation, très marginale, du réseau social par les internautes. Bon nombre des répondants (presque six sur dix) ont aussi indiqué passer du temps à mettre en place des URLs canoniques pour gérer le contenu dupliqué. D'ailleurs, près du tiers des répondants explique aussi avoir travaillé pour éviter la sanction de Google Panda, filtre qui a mis un coup de projecteur sur les risques liés au contenu dupliqué.

Selon l'étude, optimiser le SEO local (via Google Adresses, les mots clés géolocalisés, etc.) a pris du temps à 55,1% des sondés ou leur équipe l'année dernière. Juste derrière suivent l'analyse des données de Twitter, pour optimiser l'utilisation du réseau social (41,1%), puis la mise en place de microformats pour les Rich Snippets (40,8%) et l'A/B testing ou les tests multivariables (40,6%).

Budget logiciel mensuel moyen : entre 100 et 500 dollars

Autres indicateurs intéressants mis en lumière par l'étude : les outils payants les plus utilisés. Plus de la moitié des répondants indique avoir utilisé Open Site Explorer ces douze derniers mois. Un résultat qui paraît biaisé car cet outil est justement édité par le site SEOMoz - qui a réalisé cette étude en interrogeant ses lecteurs et utilisateurs. Majestic SEO (17,4% des suffrages), Raven (17%) et SEMRush (12,6%) se taillent la part restante.

Selon cette enquête, près d'un répondant sur dix indique que son entreprise dépense plus de 3 000 dollars pour se fournir en logiciels chaque mois. En tout, 17% payent plus de 1 000 dollars. Pour presque 30% des sondés, le budget se situe entre 100 et 500 dollars.

23,7% des répondants indiquent cependant ne pas utiliser d'outil payant. Parmi les outils gratuits les plus utilisés, figurent Google Webmaster Tools (cité par 82,9% des répondants), loin devant Bing Webmaster Tools, tout de même deuxième (42,1%), l'extension Firebug (40,7%), la déclinaison gratuite et bridée de Majestic SEO (30,9%), Xenu (25,6%) ou SEOBook Tools (22,2%).

Du côté Web Analytics, c'est un raz-de-marée pour Google Analytics, qui est cité par 92,7% des répondants. Loin derrière : WordPress Stats (16,4%) et Omniture (12,7%) complètent le podium, devant Compete (7,3%), Hubspot (6,9%), WebTrends (6,5%) ou Awstat (6,6%). Les solutions de heatmap, qui permettent de visualiser le comportement des internautes sur son site, sont aussi bien présentes dans le Top 10, avec CrazyEgg (9,2%) ClickTale (6,4%) ou Clicky (5,3%).

 

Référencement naturel / Référenceurs