SMX Paris 2011 : les techniques de référencement avancées à l'honneur SMX Paris 2011 : zoom sur les techniques de référencement avancées

Référencement vidéo, Black Hat et Negative SEO, Rich Snippet, Onebox... les conférences SMX ont fait le point sur les dernières techniques de référencement naturel.

 

smx paris 2011, qui s'est tenu les 7 et 8 juin, a notamment abordé le
SMX Paris 2011, qui s'est tenu les 7 et 8 juin, a notamment abordé le référencement naturel. © JDN

Référencement vidéo

 

Comment la vidéo peut être un puissant levier de référencement naturel ? C'était la question à laquelle a répondu Alexandre Garnier, président de l'agence AWE, expert SEO et spécialiste du "VSEO", soit l'optimisation du référencement des vidéos.

Cette technique cherche à faire apparaître une vignette de la vidéo dans les résultats pour une requête normale : cela rehausse très nettement la visibilité du lien dans les SERP, ce qui pourra ainsi permettre de gagner du trafic. "Même si le résultat avec la vignette de la vidéo apparaît en bas de la première page, il pourra gagner plus de trafic que des résultats mieux placés, mais sans vignette",  explique Alexandre Garnier 

 

exemple de vignette vidéo apparaissant dans les résultats de google.
Exemple de vignette vidéo apparaissant dans les résultats de Google. © Capture / Google

Méthodologie d'AWE pour le VSEO

 

Dans le cas client AWE présenté par Alexandre Garnier, soit le site Easy Voyage, 150 vidéos ont été tournées. Chacune est optimisée pour une requête, et une seule – en général hôtel + sa localisation dans le cas d'Easy Voyage (cf capture ci dessus). " Aujourd'hui, tourner une vidéo de qualité professionnelle coûte entre 500 et 1500 euros. Il ne vaut mieux pas opter pour des prestations plus low cost, qui peuvent générer une mauvaise image pénalisant au final la société et sa réputation", conseille Alexandre Garnier.

 

alexandre garnier, expert seo et vseo, est président et fondateur de l'agence
Alexandre Garnier, expert SEO et VSEO, est président et fondateur de l'agence AWE. © JDN

Pour les vidéos, chaque titre est pensé, optimisé en fonction de la requête cible. Un lien du site d'Easy Voyage, est également présent sur la page contenant la vidéo. "Même s'il est en nofollow, j'ai tendance à observer qu'il peut en fait avoir la puissance d'un backlink dofollow" annonce Alexandre Garnier.

 

Ensuite chaque vidéo est uploadée dans des dizaines de sites de partage. "Et pas seulement YouTube : même si la majorité des vignettes apparaissant dans les résultats de recherche universelle sont issues de cette plateforme qui appartient à Google, ce n'est pas le cas de toutes", a pu observer le fondateur d'AWE, qui pense donner ici un ingrédient indispensable pour "apparaître en haut des résultats, avec une vignette, en quelques jours". Pour faciliter le process, des outils, à coûts réduits, comme TubeMogul peuvent facilement multidiffuser la même vidéo sur une centaine de plateformes de partage différentes.

 

Effets bénéfiques

L'URL de la page contenant les vidéos (par exemple sur Youtube) peuvent aussi apparaître dans les SERP sans vignette. Dans le cas d'Easy Voyage plus du tiers des vidéos ont été visibles sous forme de vignette dans les résultats aux requêtes universelles définies et visées.

 

"L'opération a aussi eu d'autres effets bénéfiques sur le site Easy Voyage et même permis, au passage, de parfois passer devant l'un des principaux concurrent d'Easy Voyage dans les SERP", témoigne Alexandre Garnier, qui admet ne pas connaître les leviers qui garantissent l'apparition de la vignette, ni même la position du résultat. "La vignette se trouve toujours en première page, mais parfois tout en haut ou tout en bas, sans que l'on puisse avoir la totale maîtrise du résultat" poursuit le fondateur de l'agence AWE. Cette apparition des rich snippets dans les SERP a d'ailleurs fait l'objet d'une autre conférence.

Référencement naturel