Pourquoi Wikipedia est si bien référencé Wikipédia : un SEO dopé par des liens entrants massifs et variés

Important levier pour améliorer le référencement, les liens pointant vers Wikipédia sont, là aussi, pléthoriques.

L'outil exhaustif d'analyse de backlinks Majestic SEO montre par exemple que cinq fois plus de liens pointent vers la déclinaison française Wikipédia que vers lemonde.fr. qui en compte déjà près de 5 millions... Fr.wikipedia.org reçoit ainsi presque autant de liens que la déclinaison française d'Amazon. Au niveau international, Wikipedia.org en compte deux fois plus qu'Amazon.com. Seul un site comme Youtube.com devance, sur ce terrain, l'encyclopédie en ligne.


Les baclinks de quelques ténors du Web
URL (domaine / sous-domaine)Nombre de domaine référentsliens entrants externes
Source : Majestic SEO
www.amazon.fr66 53323 326 882
www.lemonde.fr74 2154 822 313
fr.wikipedia.org153 49824 522 531
amazon.com1 417 704349 527 000
wikipedia.org2 781 317707 706 267
youtube.com5 608 9811 095 583 471

Au-delà du nombre, c'est aussi la qualité de ces liens qui compte dans le référencement d'un site et encore plus depuis la mise à jour Google Penguin. Or, là encore, Wikipédia est un exemple à suivre : les liens pointant vers Wikipédia sont variés, en dofollow ou nofollow, et proviennent autant des forums et des blogs que des articles de la presse en ligne. Elles bénéficient même des précieux liens issus des sites institutionnels et des très recherchés sites en .edu ou en .gov (voir capture ci-dessous). Bref, "ce qu'on pourrait appeler la linkwheel, la roue ou le profil des liens de Wikipedia, s'approche de la perfection", conclut Aymeric Bouillat de NetBooster.

no follow, .edu ou .gov : comme le montre l'outil d'analyse de backlinks ahrefs,
No follow, .edu ou .gov : comme le montre l'outil d'analyse de backlinks Ahrefs, le profil des liens pointant vers Wikipedia est varié, ce qui est apprécié par Google. © Ahrefs (capture)

Pour toutes ces raisons, le PageRank des pages de Wikipédia peut être très élevé : la page d'accueil international a ainsi un PR de 9 (comme celle de la W3C, de Facebook ou de Youtube), la française de 7, comme bon nombre de ses pages internes, même si elles peuvent aussi descendre à 4 ou 5 – des scores déjà enviable pour de nombreux sites.

 

Wikipedia : des liens en no follow pour éviter le webspams

Avec de tels PageRanks, les pages Wikipédia pourraient transférer beaucoup de puissance aux sites vers lesquels ses backlinks pointent. Sauf que les liens pointant vers l'extérieur, et donc notamment ceux cités en source dans les notes et références, sont tous en nofollow, ce qui doit empêcher les moteurs de les parcourir. "Cela n'était pas le cas au début, mais cela a changé pour empêcher des référenceurs qui auraient eu vite fait de spammer Wikipédia en y de nombreux backlinks", rappelle José da Silva de Résonéo.

Essayer de placer des backlinks pointant vers son site sur Wikipédia ne servirait donc à rien ? "Ce n'est pas un levier efficace sur lequel il faut trop compter pour le SEO, mais pour le trafic, cela peut être bénéfique", a pu remarquer Aymeric Bouillat. "Pour le prestige, notamment d'une marque, ou l'autorité, c'est toujours ça de pris", fait valoir de son côté José da Silva.

Et quand bien même ces liens nofollow pourraient être pris en compte par Google comme les citations peuvent l'être dans le référencement, les obtenir sur Wikipédia est loin d'être chose aisée. "Même un lien pertinent peut être refusé sur une fiche très pointue", se souvient Aymeric Bouillat, qui a pu constater la réactivité impressionnante de la communauté sans laquelle Wikipédia n'existerait pas, et qui semble avoir désormais l'habitude d'évaluer et de refuser des liens.

Google / Référencement naturel