Référencement : le 1er résultat naturel attire la moitié des clics organiques

Selon une étude menée par Compete, 53% des clics des internautes sur des résultats naturels se portent vers le premier résultat. Le deuxième n'en capte que 15%.

Le site en première position sur les résultats naturellement générés par un moteur de recherche(Google ou Bing) bénéficie d'un énorme avantage. Il capte en effet plus de la moitié (53%) des clics "organiques", c'est-à-dire uniquement ceux qui se portent sur les résultats naturels, laissant 15% au deuxième, 9% au troisième, 6% au quatrième et 4% au cinquième. C'est du moins la conclusion d'une étude conduite par Compete et basée sur des "dizaines de millions" de pages de résultat générés par des internautes américains lors du dernier trimestre 2011.

Sur ces pages, 85% des résultats étaient naturels, les autres payants. A noter également, un peu plus de la moitié des pages de résultats (55%) affichaient des publicités.

Une autre récente étude, cette fois-ci réalisée par Nielsen et GroupM, sur les résultats de Google et Bing au Royaume Uni, s'approchait des résultats obtenus par Compete. Elle créditait aussi le premier résultat naturel de la moitié des clics organique (48%), le deuxième de 12% et le troisième de 8%. Le podium des résultats naturels raflait donc les deux tiers des clics organiques. L'étude Nielsen publiée cet été montrait également que 94% des clics étaient organiques, seuls les 6% restants se dirigeant vers les liens payants.

Moteur de recherche / Référencement naturel