Référencement Google : quel apport en termes de trafic ? Une pole position qui rapporte de moins en moins de trafic ?

En 2006, AOL avait fièrement publié des statistiques très détaillés sur son trafic issu de Google et avait, du même coup, livré une quantité non négligeable d'informations sur les comportements des internautes sur les pages de résultats de Google. Ces données, très utiles pour une analyse sur le référencement naturel, peuvent aujourd'hui être comparées avec celles d'Optify

 

Des différences entre les chiffres de 2006 d'AOL et  les moyennes calculées en 2011 par Optify, apparaissent. Parmi elles : le trafic capté lorsqu'AOL arrivait en 2006 en tête de la page de résultats (42,30%) est bien plus important que dans les statistiques fournies par Optify en 2011 pour la première place (36,4% de moyenne).

Les deuxième et troisième liens de la première page de résultats apportaient cependant moins de trafic à AOL (19.3%) que ce qu'a constaté Optify en se basant sur les résultats actuels de 250 sites.

 

Autre différence saillante : la deuxième page de résultats semble attirer nettement plus de tarfic aujourd'hui. En effet, être référencé sur la deuxième page de résultats rapportait  presque rien à AOL en 2006 (moins de 0.66%) alors que l'étude a calculé que les sites apparaissant dans cette page peuvent attirer en moyenne jusqu'à plus de 4 fois plus de trafic (2.6% pour première position). Selon Optify, sur cette page, 0.6% du trafic capté aujourd'hui représente le maximum enregistré par AOL en 2006. Dans le même temps, la moyenne minimum constatée sur cette deuxième page a doublé (1.2% pour la 15ème position).

 

Google / Référencement naturel