Dossier SEO : personnalisation des résultats, Graal ou enfer ?

Les moteurs de recherche, et notamment celui de Google, veulent améliorer la pertinence de leurs résultats en puisant dans les réseaux sociaux de leurs utilisateurs. Une manœuvre qui ne fait pas toujours l'unanimité.

 

les moteurs de recherche veulent personnaliser leurs résultats en s'appuyant sur
Les moteurs de recherche veulent personnaliser leurs résultats en s'appuyant sur les réseaux sociaux de l'utilisateur.   © Fotolia

"Google essaye de deviner quel est votre compte Twitter et vous pose la question directement depuis ses pages de résultats. Si vous répondez 'oui', c'est le début de l'enfer", explique Aurélien Bardon, consultant en référencement au sein de sa société Oseox, dans un billet sur son blog. Ce dernier montre comment les pages de résultats de Google, et notamment la première, la plus importante, sont bouleversées par cette personnalisation, "pour un nombre de recherches incroyable sur le moteur" et sur "des expressions clés parfois très concurrentielles"

 

Non seulement la page Web twittée par un contact va venir se hisser parmi les premiers résultats, mais la photo du contact apparaîtra sous le lien dans les SERPs, lui donnant encore plus de visibilité. Et cela ne fonctionne pas uniquement avec Twitter : Quora, ou les abonnements aux flux RSS de Google Reader peuvent aussi venir métamorphoser les pages de résultats, entre autres. 

 

Personnalisation des SERP non pertinente

 

En tant que professionnel du référencement, Aurélien Bardon a bien noté que la personnalisation des SERPs de Google est déjà une réalité, même pour ceux qui n'ont pas de compte gmail, mais "cela s'est accentué, et la mauvaise expérience que je relate a montré que cela concernait beaucoup de requêtes, et, le plus gênant, c'est que cela n'est pas toujours bien fait, dans la mesure où certains résultats sont démesurément mis en valeur sur des expressions clés où ils ne sont pas pertinents".

 

aurélien bardon, consultant en référencement au sein de sa société oseox 
Aurélien Bardon, consultant en référencement au sein de sa société Oseox  © A.Bardon

Problème supplémentaire pour cet expert du référencement : l'un de ses contacts, travaillant également dans le même secteur, a partagé un annuaire. Or ce dernier recense des sociétés dans de nombreux secteurs, ce qui multiplie les cas où les pages de résultats Google seront personnalisées, faisant remonter très haut des résultats normalement très enfouis.

 

Enfin, l'expert en référencement estime qu' "avec les contacts sur gmail, le bouton+1, Twitter, le partage sur Facebook, et maintenant Google+, entre autres, cela commence à faire beaucoup trop".

Microsoft / Google