Il y a 5 ans : Alliance des géants de l'informatique autour de la sécurité

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

Un nouveau consortium naissait sur le terrain de la sécurisation matérielle et logicielle. Baptisé Trusted Computing Group (TCG), ce groupement qui était issu de la Trusted Computer Platform Alliance (TCPA) était lancé conjointement par plusieurs grands acteurs du secteur informatique, dont IBM, Hewlett-Packard et Intel.

Cette initiative donnait le coup d'envoi de la commercialisation de la technologie définie à l'origine par la TCPA. Objectif : toucher l'ensemble des terminaux, des PC aux mobiles, assistants personnels... Microsoft qui se positionnait parmi les principaux promoteurs du projet avait déjà annoncé sa volonté d'exploiter ce socle - principalement à travers la technologie "Palladium".
Concrètement, les spécifications TCPA définissent la manière d'exploiter un composant de surveillance sur un poste client. Une brique matérielle qui, lors de la phase de démarrage de la machine, doit se charger de vérifier la conformité des éléments matériels et logiciels au regard d'une liste d'outils préalablement définie. En cas de modifications significatives, TCPA recommande de connecter le terminal à un serveur tiers en vue d'effectuer une certification des nouveautés.

Cette technologie doit permettre de contrôler l'utilisation faite d'un logiciel ou d'un contenu en autorisant l'exécution de ces derniers aux seuls détenteurs de licences en bon et du forme. Mais également de traquer les éventuelles codes malicieux susceptibles de s'immiscer sur les disques durs. L'infrastructure TCPA a aussi pour but faire office de système de gestion d'accès, en conditionnant par exemple la lecture de tel ou tel document à l'obtention d'un certificat fourni par un tiers de confiance.

Ce consortium est toujours en activité aujourd'hui, mais ses interfaces ne sont pas encore très implentées dans les produits du marché.

 

Et aussi dans la semaine du 15 au 21 avril 2003

Worldcom rebaptisé MCI

L'opérateur de téléphonie américain Worldcom change de nom: il s'appellera désormais MCI, du nom de sa filiale acquise en 1998. En pleine tourmente en 2002, Worldcom a remis lundi 14 avril son plan de réorganisation au tribunal des faillites.

Ekinops levait 6 millions d'euros

Le français Ekinops réalise un tour de table à hauteur de 6 millions d'euros auprès de Ventech, Auriga Partners et Siparex Ventures. Ekinops cible avant tout les opérateurs de télécommunication. La société développe une solution permettant de faire cohabiter des services voix-données au sein d'environnements réseau hétérogènes (ADSL, Ethernet, etc.).

Hyperion rachète Alcar

L'éditeur Hyperion spécialisé dans le "Business Performance Management" vient d'acquérir Alcar. Grâce à cet accord, le premier intègrera à ces outils la modélisation financière et opérationnelle (spécialité du second), laquelle permet notamment d'analyser l'impact financier de décisions stratégiques (fusion-acquisition par exemple).

 

 

 

 

Autour du même sujet