Il y a 5 ans : Eptica levait deux millions d'euros

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

Après une première levée de fonds de 0,5 millions d'euros en février 2002, auprès de la SPEF, Talento et du britannique Sydmor International, l'éditeur, spin-off d'EADS et spécialisé dans les solutions de gestion de la relation client par Internet (e-CRM), ouvrait ses portes à un quatrième actionnaire - Crédit Lyonnais Private Equity - lequel injectait deux millions d'euros dans la société.

Eptica entendait employer ces fonds pour favoriser le développement commercial de ses produits, et notamment par le "recrutement d'équipes commerciales afin d'élargir son action sur le plan géographique". L'entreprise était déjà implantée en France, en Espagne, aux Etats-Unis à Taïwan.

L'offre Eptica Enterprise Suite se décomposait en trois produits permettant aux entreprises de développer et personnaliser le contact avec leur clientèle par Internet. Eptica Email Management : un outil d'automatisation du traitement des messages client. Eptica Live Interaction pour le chat ou la co-navigation. Enfin, Eptica Customer Behavior Analysis pour déterminer des profils client personnalisés à partir des modes de navigation.

Pour cette opération, et dans un contexte conjoncturel de prudence, l'entité de capital-risque du Crédit Lyonnais avait notamment été sensible à la maturité de l'offre Eptica - "Nos produits sont commercialisés depuis 1999" précisait Olivier Njamfa. "Nous avons signé des contrats avec de grands noms tels que l'INSEE, France Loisirs, Vertbaudet, Les Taxis Bleus ou encore Marionnaud en France, mais aussi Intel, notamment", complètait le Président et CEO.

 

Et aussi, du 1er au 8 juillet 2003

DO Labs lève 7,3 millions d'euros

Editeur d'un outil d'optimisation des images numériques, DO Labs conclut un premier tour de table. A hauteur de 7,3 millions d'euros, il a été notamment réalisé auprès de Thalès Corporate venture, Société Générale Asset Management, SPEF (Banques Populaires) et Crédit Lyonnais Private Equity. "Cette levée va nous permettre de lancer la commercialisation de notre offre auprès des grands acteurs des secteurs de l'image", indique la société dans son communiqué.

Microsoft condamné à verser 1,1 milliards de dollars

Microsoft remboursera bientôt 1,1 milliards de dollars à l'Etat de Californie (une des conséquences du procès antitrust intenté au géant). Ce remboursement se fera sous forme de bons d'achat mis à disposition des plaignants, et valable sur du matériel informatique de toutes marques. Microsoft s'est par ailleurs engagé à redistribuer une partie des sommes non réclamées aux écoles californiennes afin de leur permettre d'acquérir de l'équipement.

Augmentation de capital de 5 millions d'euros pour Parsys 

Prestataire de services spécialisé dans la gestion de parc, Parsys lance une augmentation de capital. A hauteur de cinq millions d'euros, elle fait suite à la publication des résultats définitifs de la société pour 2002. Sur cette période, Parsys réalise un résultat net à l'équilibre de l'ordre de 0,5 millions d'euros après survaleurs. "Cette provision a un caractère exceptionnel et sans impact sur le résultat opérationnel ni la trésorerie", note la société sur son site.

Augmentation de capital / Private equity