Il y a 5 ans : Fi System en cessation de paiement

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

Prestataire de services spécialisé dans les chantiers Internet, intranet et extranet, Fi System confirmait avoir déclaré une cessation de paiements le 23 avril 2003 auprès du Tribunal de Commerce de Paris. Cette action venait de donner lieu (lundi 28 avril) à l'ouverture par le Tribunal de Commerce de Paris d'une procédure de redressement judiciaire d'une durée de six mois - touchant la SSII mais également sa filiale Ubico.

Fi System avait publié un chiffre d'affaires 2002 à hauteur de 35,7 millions d'euros, contre 47,9 millions d'euros l'année précédente (-25,5%). Les difficultés auxquelles faisaient face Fi System ne dataient pas d'hier. La société faisait face à une concurrence acharnée et une baisse des prix des prestations depuis déjà plusieurs mois (de 10% environ par trimestre sur une année).

Pour l'heure, Fi System devait continuer à placer tous ses espoirs dans l'émergence de nouveaux besoins liés aux applications .Net (Microsoft) mais également aux projets Java et J2EE (Java 2 Enterprise Edition). Des problématiques qui donnaient lieu au lancement de nombreux chantiers en France, à la fois au sein de PME et de grands comptes.

Fin janvier 2003, la SSII avez annoncé sa volonté de prendre le contrôle par acquisition d'actions de sa filiale Access2Net, entreprise de capital-risque dédiée aux sociétés de services technologiques cotée au Marché Libre de la Bourse de Paris. Objectif alors affiché par la société: augmenter ses capitaux propres afin de renforcer sa situation financière. Avec la mise en cessation de paiement, l'opération était abandonnée.

En décembre 2003, Fi-System était racheté par Transiciel.

 

Et aussi du 29 avril au 5 mai 2003

L'agence Web Himalaya mise en redressement judiciaire

Elle devait encore bénéficier d'une période d'observation d'un mois. "Himalaya poursuit normalement ses activités", indiquait la société dans un communiqué publié le 29 avril 2003.

Amalthis lève 1,2 million d'euros

Amalthis boucle une première levée de fonds. A hauteur de 1,2 millions d'euros, elle a été réalisée auprès d'Entrepreneur Venture, IDI Kairos et Banque Populaire. Fondé en 2000, Amalthis développe des progiciels centrés sur la gestion de la relation employé, la diffusion de données ciblées par profils utilisateur notamment.

Supporter France rachète Euro-Interactive

Spécialisé dans les services d'assistance technique et la mise en œuvre de centres d'appels, Supporter France a conclu l'acquisition d'Euro-Interactive en mars dernier. Cette société de services délivre des prestations de déploiement et d'exploitation de centres d'appels à vocation commerciale.

Redressement judiciaire / Tribunal de commerce