Il y a 5 ans : Peoplesoft rachetait JD Edwards

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

PeopleSoft faisait une belle affaire en rachetant son concurrent. Car J.D. Edwards possédait un important portefeuille de clients positionnés sur le très prometteur et convoité segment des PME et des grosses PME (mid-market).

Qui plus est, la complémentarité entre les deux offres semblait presque parfaite tant les deux sociétés ne jouaient pas jusqu'à présent dans les mêmes cours. PeopleSoft était en effet spécialis dans les services - notamment en matière de ressources humaines et de relation clients - auprès des grands comptes et du secteur gouvernemental et institutionnel. J.D.

Edwards s'adressait de son côté aux secteurs manufacturiers, industriels et de la chaîne logistique - notamment grâce à son module production - en ciblant les PME.

Avec ce rachat, le nouveau groupe totalisait 2,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires, soit 18 % de parts de marché (juste derrière SAP et ses 32 %). Le numéro 3 rachetait le numéro 4 et devenait le numéro 2 du marché au niveau mondial, devant Oracle. La situation pouvait se résumer ainsi.

Le nouveau groupe, même s'il tablait de réaliser des économies d'échelle conséquentes, de l'ordre de 80 millions de dollars par an pour les dépenses dites "administratives", devait faire face à l'existence de deux offres parallèles, même si les deux sociétés déclaraient ne s'être affrontées commercialement que très rarement par le passé.

 

Et aussi, du 27 mai au 3 juin 2003

RIM condamné à verser 8,9 millions de dollars pour violation de brevets

Research In Motion (RIM), concepteur du terminal Blackberry notamment, devra payer 8,87 millions de dollars dans le cadre d'une violation de brevets appartenant à NTP. L'affaire qui remonte à novembre 2001 concerne l'utilisation de communications sans fil à fréquences radio dans les systèmes de messagerie électronique.

Casino migrait  vers CICS

Casino a confié à Sopra Group la migration de ses applications CSP vers Cobol CICS. Ce projet, qui fait suite à la décision d'IBM d'abandonner la maintenance des produits CSP, a couvert un total de 6200 programmes et 17 millions de lignes de code. Etalés sur plusieurs mois, les travaux ont été achevé en décembre dernier.

Keyrus absorbait JMB & Partenaires

Société de services informatiques, Keyrus a conclu le 27 mai dernier l'acquisition de JMB & Partenaires. Fondé en 1998, cet acteur français, basé en Ile de France, se spécialise notamment dans l'accompagnement des DSI autour de l'évolution des compétences. Mais également les services de tierce maintenance applicative. Le CA de JMB & Partenaires s'élève à 8,2 millions d'euros en 2002.

PME / CSP