Il y a 5 ans : Quatre vers contaminaient le Web

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

Les attaques virales se multipliaient depuis le début du mois d'août 2003, ne laissant aucun répit aux spécialistes de la sécurité. En deux semaines, ceux-ci avaient ainsi dû donner l'alerte à quatre reprises, tandis que les entreprises avaient fait face à de nombreuses procédures de "patchage".

Tandis que LovSan (également nommé Blaster) se répandait de manière quasi invisible, Welchia inventait le concept de ver "correctif". Dumaru et Sobig étaient quant à eux à l'origine de taux d'infections records en quelques jours.

Apparu le 11 août 2003, LovSan (alias Blaster) exploitait une faille très importante des systèmes d'exploitation Windows (voir article). Le ver alors présent sous quatre versions capables de coexister (capable d'infecter un ordinateur simultanément) avait contaminé plus de 600.000 postes et continuait de se répandre sur les machines non patchées.

Conçu pour déclencher une attaque en déni de service contre un site de l'éditeur Microsoft depuis tous les ordinateurs infectés, LovSan avait été signalé avec un niveau 4 d'alerte par les cabinets de sécurité, qui craignaient un très fort engorgement du réseau lors de l'attaque. L'attaque du ver, programmée pour le 15 et 16 août, avait été déjouée par Microsoft, qui avait déconnecté ses serveurs et a détourné le site visé (windowsupdate.com) vers un autre domaine. Blaster continuait néanmoins de se répandre très rapidement à travers le réseau.

La famille des vers et autres virus venait de s'agrandir avec l'apparition de Welchia. Ce ver, qui utilisait la même faille RPC que Blaster, désactivait LovSan, patchait la machine infectée, puis s'auto-détruisait...

 

Et aussi, du 19 au 26 août 2003

Corel passe aux mains de financiers dans la controverse

L'éditeur canadien Corel, connu pour ses suites graphiques CorelDraw et bureautiques WordPerfect, passait sous contrôle du groupe financier américain Vector. Un rachat qui n'est pas allé de soi, le fondateur de la société et une poignée d'actionnaires s'étant vigoureusement opposés à l'opération.

F5 Networks rachète uRoam

F5 Networks, éditeur de solution de gestion de trafic, a acquis les droits de la technologie de uRoam, éditeur de solutions de sécurisation de l'accès distant. La transaction, d'un montant de 25 millions de dollars, devait permettre de conserver la quasi-totalité des employés de uRoam.

Hewlett-Packard cible les Web Services en rachetant Extreme Logic

Hewlett-Packard annonçait le rachat de la société de conseil Extreme Logic, spécialisée dans l'intégration d'applications appartenant à l'architecture .Net. Cette acquisition devait permettre au constructeur de déployer des solutions basées sur la plate-forme .Net de Microsoft tout en profitant de l'expertise d'Extreme Logic dans des domaines tels que l'e-learning ou la sécurité informatique.

 

Serveurs