SAP : un poids encore considérable dans les entreprises françaises

Le progiciel de gestion génère un marché des services IT de plus de 2 milliards d'euros par an. Une étude PAC lève le voile sur les priorités des entreprises autour du progiciel de l'allemand SAP.

Que représente l'écosystème SAP au sein des directions informatiques des entreprises françaises ? C'est à cette question complexe qu'ont tenté de répondre le magazine IT Expert et le cabinets d'études Pierre Audoin Consultants.

Premier constat, le poids de SAP au sein d'un système d'information reste prépondérant. Une étude HP / PAC réalisée en 2007 révèle que dans 62% des entreprises, SAP représente plus de 30% de la dépense annuelle moyenne en informatique. Pour 23% des entreprises, ce poids est toutefois moins important, et se situe entre 10 et 30% de la dépense informatique annuelle. Toutefois, il s'agit d'un choix structurant et engageant pour l'entreprise, qui construit toutes ses applications métiers autour.

Pierre Audoin Consultants constate que le marché des services informatiques relatifs au progiciel allemand est également toujours très significatif. Ainsi, en 2007, la dépense des clients auprès de prestataires informatiques a dépassé les 2 milliards d'euros. L'infogérance SAP, représente à elle seule 17% du volume total de l'infogérance en France, et génère un marché de 1,06 milliard d'euros. Devant, les projets et les tâches de maintenance applicative SAP fournissent 1,16 milliard d'euros aux SSII, soit 8% du volume total.

Cette distorsion est peu étonnante. En effet, 30% des moyennes entreprises et 23% des grandes entreprises ont déjà recours à l'infogérance de leur progiciel SAP, mais seulement 5% font appel à des services d'offshore, et seulement les grands comptes. Les entreprises voient ici l'infogérance comme un moyen de réduire les coûts des systèmes SAP.

30% des entreprises de taille moyenne ont externalisé leur système SAP

Toujours dans l'optique de réduire les coûts de maintenance du système d'information, les entreprises qui font le choix de SAP ont tendance à uniformiser leurs outils autour du progiciel allemand. Ainsi, 18% des grands comptes qui ont choisi SAP indiquent avoir consolidé leur paysage applicatif, et 15% avoir consolidé leurs infrastructures. Maintenir le coût d'un système SAP à un niveau raisonnable semble donc un des défis des DSI.

Selon l'étude HP / PAC, 72% des grands comptes considèrent que la maîtrise du coût de possession s'avère le sujet le plus critique en matière de gestion des coûts pour un système SAP, devant la gestion des compétences SAP (54%), du matériel en fin de vie (34%), et une hausse non maîtrisée du coût de la maintenance (57%).

Concernant la production toutefois, c'est la sécurité du système SAP qui s'avère le sujet le plus préoccupation pour les DSI (85%), devant la gestion des montées de version (52%), et l'industrialisation de la production (48%), puis la gestion des montées en charge (41%).

Face à ces défis, les réponses envisagées sont multiples : architectures SAO, implémentation des bonnes pratiques ITIL, consolidation des infrastructures, virtualisation, mise en place d'indicateurs de niveaux de service... Une situation qui fait anticiper une croissance de 10% des services SAP jusqu'en 2010.

Autour du même sujet