Virtualisation, mobilité et vote électronique au menu du LinuxWorld 2008

L'évènement annuel consacré au monde de l'Open Source et à Linux vient de refermer ses portes. IBM, Citrix et Oracle se seront montrés particulièrement actifs, multipliant les annonces.

Plus de 10 000 visiteurs, 200 exposants, des dizaines de conférences et autres présentations publiques. L'évènement annuel LinuxWorld qui s'est tenu du 3 au 7 août 2008 au Moscone Center à San Francisco a été, pour son dixième anniversaire, tout feu tout flamme.

Cette édition aura d'ailleurs accordée une place singulière à une variété de thèmes tels que les applications et systèmes d'exploitation Linux pour plates-formes mobiles, la virtualisation, le green et le cloud computing.

Tous les ténors - mais également des sociétés plus modestes - du monde IT se sont donc donnés rendez-vous pour faire état de leurs derniers engagements envers la communauté Open Source en général et Linux en particulier. Certains n'ayant pas hésité à lâcher de véritables bombes.

Ce fut le cas notamment d'IBM qui a saisi là l'occasion pour sonner une charge sans précédent contre Microsoft en s'appuyant sur des alliés inattendus : Canonical, Red Hat et Novell (lire l'article du 07/08/2008 : IBM déclare la guerre au couple Windows / MS Office).

Un système de vote électronique Open Source en service lors des prochaines élections américaines ?

De son côté, Citrix a dévoilé une série de détails croustillants sur OVF (Open Virtual Machine Format), un environnement de développement facilitant le déploiement de machines virtuelles, dont l'ouverture prochaine en direction de la communauté Open Source de son projet Kensho, lancé dès septembre.

Toujours dans le domaine de la virtualisation, Oracle a également joué une partition à l'unisson du libre. D'abord en présentant un nouvel outil baptisé VM Templates, disponible en téléchargement gratuit sur son site Web, pour faciliter le déploiement d'applicatifs métiers via la fourniture d'images pré-installées. Mais également en renforçant son réseau de partenaires, affiliés à son programme de support Linux, d'une quinzaine de nouveaux membres dont FalconStor, Quest, Trusted Computer Solutions, SteelEye et Zeus Technology.

Le fournisseur de solutions de gestion de contenu Alfresco aura de son côté annoncé son partenariat avec Canonical, éditeur de la distribution Linux Ubuntu, pour y inclure son offre Labs 3, disponible et activable à l'installation.

Alors que le fabricant de téléphones Motorola levait dans la foulée le voile sur Motomagx, la dernière version de sa plate-forme mobile basée sur Linux, apparaissant comme un indice supplémentaire de l'agitation observée en ce moment sur ce marché (lire l'article du 05/08/2008 : la bataille des OS Linux pour plates-formes mobiles prend de l'ampleur).

Le LinuxWorld 2008 a également été le lieu de tous les espoirs en matière de vote électronique, avec une démonstration d'un système Open Source co-sponsorisé par l'Open Voting Consortium, qui pourrait bien créer la surprise en étant mis en place à grande échelle lors des prochaines élections américaines de novembre prochain.

Ce système de votes aura en tout cas pu faire ses preuves sur le salon en étant testé par les visiteurs, enjoints à élire les meilleures solutions Open Source du moment. Un palmarès qui a permis de désigner des solutions toutes plus prometteuses les unes que les autres : GoGrid (cloud computing), Pivot 3 : Serverless Computing (virtualisation), DataSynapse Fabric Server 2.6 (grid et clustering), Barracuda Message Archiver 850 (messagerie), Ingres Consolidated Application Foundation for Eclipse (outil de développement applicatif), Trusted Computer Solutions (sécurité) et Ubuntu Desktop Edition 8.04 LTS (environnement client).

Autour du même sujet