Adel Gaaloul (Secrétaire d'Etat à la Technologie de Tunisie) "Les associations du Libre française et tunisienne vont signer une convention lors du salon Solutions Linux"

"Le fait d'avoir été le premier pays du Maghreb à avoir ouvert la voie de la démocratie représente l'un des principaux points forts de la Tunisie pour attirer des acteurs IT étrangers", explique Adel Gaaloul, Secrétaire d'Etat tunisien en charge de la Technologie. Il insiste ensuite sur le niveau de formation des tunisiens qui, selon lui, sont aussi bien formés qu'en Europe.

Pour attirer les acteurs IT, le gouvernement tunisien a contribué à construire des pépinières d'entreprise, accessibles à quelques euros par mètre carré à l'année. Objectif : étendre ce parc à 150 000 mètres carrés pour 2012.

Adel Gaaloul revient également sur les raisons de sa venue en France. Son séjour dans l'Hexagone a notamment pour but de promouvoir le rapprochement entre la France et la Tunisie, tout particulièrement en matière de logiciel libre. Le Secrétaire d'Etat a ainsi œuvré et soutenu la signature d'une convention signée entre la Fédération Nationale de l'Industire du logiciel libre (FNILL) de France et l'Association des Professionnels de l'Open Source (APOSS) de Tunisie. Enfin, il insiste sur "la capacité du logiciel Libre à être un vecteur de développement pour les entreprises IT", notamment en permettant d'acquérir rapidement des compétences.

Linux / Offshore