Altran se sépare de ses filiales déficitaires

La SSII a cédé l'ensemble de ses filiales brésiliennes qui plombaient son activité depuis 2009. Il ne compte cependant pas cesser toute activité dans le pays.

Conformément à l'accord signé le 26 avril dernier, le groupe Altran annonce avoir réalisé la cession de l'ensemble de ses filiales brésiliennes, à savoir la holding Altran do Brasil et ses filiales TCBR (conseil en projets d'infrastructure), ACT (études techniques et conseil en ingénierie) et Arthur D. Little (conseil en stratégie), société en sommeil depuis 2006.

Le groupe Altran, qui n'a pas consenti de garantie de passif dans le cadre de cette cession, cède des filiales déficitaires qui ont plombé son résultat net d'une dizaine de millions d'euros sur l'année écoulée pour une perte globale de 26 millions d'euros, contre -75 millions d'euros en 2009.

Pour autant, Altran ne se désengage pas totalement du Brésil puisqu'il compte poursuivre ses relations commerciales avec les repreneurs de ses anciennes filiales, détenues désormais par leur actuel directeur exécutif, associé à un entrepreneur local. Cette cession contraste avec la montée au capital, en septembre dernier, de Capgemini dans Braxis, la première SSII brésilienne.

SSII / Altran