Antitrust : Intel attaque à son tour la Commission européenne

Le fondeur américain, actuellement sous le coup d'une procédure pour des pratiques anticoncurrentielles présumées, a décidé à son tour d'engager des poursuites. Et c'est directement à la Commission européenne qu'Intel s'attaque, lui reprochant une enquête discriminatoire et partiale. Poursuivi devant la justice européenne par son concurrent AMD, Intel estime bafoués les droits de la défense, reprochant ainsi à la Commission son refus de lui communiquer des documents remis par son rival dans le cadre de l'instruction du dossier.

Intel, de son côté, devait fournir à la Commission un ensemble de documents expliquant le versement de remises à des constructeurs de PC. Ces pièces auraient dû être fournies il y a désormais plus d'un mois. Intel semble rechercher un allongement de cette période. Le numéro un des processeurs, dans sa plainte contre la Commission, exige en effet que soit fixée une nouvelle échéance.

Intel / Juridique