Internet riche : guerre déclarée sur le front des formats

Dans la joute qui l'oppose à Adobe, Apple a été rejoint par un allié inattendu : Microsoft. Aux côtés de Flash, la firme à la pomme a aussi le codec vidéo Open Source Ogg Theora dans le collimateur.

2010 sera-t-elle l'année de toutes les offensives pour Apple ? C'est bien parti pour. Depuis qu'elle a annoncé il y a trois semaines que la prochaine version 4.0 du système d'exploitation de l'iPhone ne supportera pas Flash, la firme à la pomme s'est déjà bien brouillée avec Adobe.

Le Département américain de la Justice et la Commission fédérale du commerce étudieraient actuellement la possibilité de porter plainte contre Apple pour abus de position dominante. Avec, dans le viseur, les derniers changements intervenus dans les conditions générales de développement interdisant aux développeurs de porter des applications Flash sur l'iPhone OS 4.0.

 

Signe que le comportement d'Apple échaude quelque peu Adobe, le groupe a officiellement décidé d'équiper ses salariés en smartphones Android incluant la dernière version du lecteur Flash (10.1). Une édition qui sera officiellement présentée à la prochaine conférence utilisateurs de Google du 19 au 20 mai prochain à San Francisco.

Les altercations entre Apple et Adobe viennent à l'origine d'une intervention de Steve Jobs accusant Flash d'être un nid à vulnérabilités, un format verrouillé qui d'un point de vue technique ne présente pas que des avantages.

 

Microsoft et Apple soutiennent le standard HTML5 pour diffuser les contenus vidéos sur le Web

Pourtant, les produits d'Apple ne sont pas non plus exempts de failles, et ses technologies loin d'être toutes Open Source. Et ce, même s'il est établi que la firme à la pomme supporte bel et bien des formats ouverts, tels que HTML5 et CSS3, elle en embarque d'autres, plus propriétaires. C'est le cas du codec H264, utilisé dans Quicktime, appartenant conjointement au Video Coding Experts Group (VCEG) et au Moving Picture Experts Group (MPEG).

 

Dans la joute qui l'oppose à Adobe, Apple a par ailleurs été rejoint par un allié inattendu : Microsoft. Par la voix de Dean Hachamovitch, chef de la division Internet Explorer, le groupe a affirmé que Flash présentait des problèmes en termes de fiabilité, de sécurité et de performance. Le patron d'IE en a d'ailleurs profité pour confirmer que Microsoft soutenait la position d'Apple dans sa démarche en faveur de l'affichage de contenus multimédias sous HTML5. Il a précisé qu'Internet Explorer 9 et le prochain Silverlight ne seraient d'ailleurs compatibles qu'avec ce format.

 

Mais, Apple n'a pas seulement Adobe dans le viseur. Dans un récent courriel adressé à la FSFE (Free Software Foundation Europe), Steve Jobs indique en effet être sur le point d'identifier un ensemble de brevets utilisés dans ses technologies de diffusion de contenu Web riche, susceptibles d'être violées par Ogg Theora.

Ce format est loin d'être un illustre inconnu dans le domaine des codecs vidéos puisqu'il est ni plus ni moins qu'une émanation Open Source du codec VP3, appartenant à On2 Technologies, et racheté en février dernier par Google. Le père de l'iPhone et le géant du moteur de recherche ont donc encore, une fois n'est pas coutume, toutes les raisons du monde de se détester.

Microsoft / Adobe