Oracle voit ses bénéfices s'envoler

Les revenus trimestriels d'Oracle affichent de fortes hausses. La division matérielle issue de Sun enregistre quant à elle ses pires résultats depuis son acquisition par le groupe de Larry Ellison.

Oracle affiche une progression de 78% de ses bénéfices à l'issue de son troisième trimestre fiscal 2011 (clos au 28 février). Il enregistre 2,1 milliards de dollars de résultat nets (Gaap). Le chiffre d'affaires du trimestre se situe à 8,8 milliards de dollars, en hausse de 37% sur un an.

Des pourcentages à nuancer toutefois : en effet, non seulement l'activité de Sun n'a été intégrée dans les comptes d'Oracle que le 27 janvier 2010, mais la plupart des résultats enregistrés sur la même période en 2010 étaient souvent en berne, pour cause de crise économique. Les comparaisons avec les résultats du même trimestre en 2010 ont donc généralement plutôt tendance à être favorables.

Revenus issus des logiciels en hausse, Matériel en baisse

Les recettes provenant de la vente de licences ont augmenté de 29%, pour atteindre 2,2 milliards de dollars, ce qui reste un indicateur clé à fois pour juger de la santé d'Oracle mais aussi de celles de ses prospects et clients. Les revenus provenant des mises à jour et du support des logiciels ont augmenté de 13%, pour atteindre 3,7 milliards de dollars.

Du côté de l'activité de vente de matériels informatiques, issue du rachat de Sun, Oracle annonce 1,035 milliard de chiffre d'affaires (soit 12% du total). C'est légèrement moins que le trimestre précédant (1,1 milliard de dollars). En incluant le support , les revenus totaux liés au matériel enregistrent également une baisse trimestrielle.

"La croissance des ventes d'Exadata et d'Exalogic a été de plus de 50%" (Mark Hurd, Oracle)

Oracle ayant finalisé l'acquisition de Sun Microsystems fin janvier 2010, il n'est pas possible de donner un indicateur sur la progression d'une année sur l'autre. C'est en revanche les revenus les moins élevés enregistrés par cette division matérielle, incluant vente et support, depuis l'intégration de Sun dans les comptes d'Oracle.

Oracle s'est toutefois voulu rassurant. Le groupe a notamment précisé que les marges brutes issues des ventes de matériel avaient augmenté de 55% sur un trimestre. Oracle s'est également dit "complètement convaincu" de dépasser l'objectif de 1,5 milliard de revenu trimestriel issu de cette activité d'ici la fin de son exercice fiscal 2011, donc d'ici trois mois. Une date à laquelle il sera alors possible de connaître la progression annuelle du chiffre d'affaires des technologies Sun, en le comparant à ceux des autres activités d'Oracle.


Cloud Computing, Exadata et Exalogic


Ces résultats trimestriels indiquent que toutes les zones géographiques ont enregistré une croissance de revenus de 30% ou plus, avec notamment "de fortes ventes pour les appliances Exadata et Exalogic ", a souligné le co-président Mark Hurd. "La croissance des ventes d'Exadata et d'Exalogic a été de plus de 50%. Et nous nous attendons à un taux de croissance encore plus élevé pour ces deux technologies au quatrième trimestre", a précisé l'ancien P-DG de HP.


Le P-DG, Larry Ellisson a de son côté souligné qu'Oracle avait également signé des contrats "conséquents" alliant logiciel et matériel "avec certains des plus grands noms du Cloud Computing". Il a cité Salesforce, avec un nouveau contrat pluriannuel "va permettre à cette société de poursuivre la construction de services Cloud à partir de bases de données et de solutions de middleware signées Oracle"

Les actionnaires ont aussi apprécié les résultats du géant informatique. Le bénéfice GAAP par action se monte à 0,41 dollars, en hausse de 75% par rapport à 2010. La publication de ces résultats a fait grimper le titre d'Oracle de 5% au Nasdaq. Sur les neuf premiers mois de son exercice fiscal, Oracle a par ailleurs déjà dégagé 5,338 milliards de dollars de bénéfice net.

 

Serveurs / Sun