Google ne veut plus entendre parler de Windows

La firme de Mountain View est bel et bien décider à tourner définitivement la page des postes de travail sous Windows. Selon un article du Financial Times, Google cesse en effet de mettre à la disposition de ses nouveaux collaborateurs un poste de travail tournant sous Windows et leur propose désormais de choisir entre un poste Mac ou Linux. Cette décision, hautement symbolique, aurait été motivée par le ras-le-bol des dirigeants de Google envers le manque de sécurité de l'OS de Microsoft. Ces derniers n'ayant d'ailleurs pas manqué à cette occasion de vanter les mérites dans le domaine de Chrome OS, environnement d'exploitation en mode cloud maison, dont la sortie est attendue d'ici la fin d'année.

Annonces Google