Il y a 5 ans : MCI rachetait NetSec pour 105 millions de dollars

Toutes les semaines, retour sur un événement marquant de l'actualité de l'industrie informatique & télécoms d'il y a 5 ans.

L'opérateur en télécommunications MCI (ex WorldCom) se portait acquéreur de NetSec, une société qui fournit des services de sécurité gérés. Le montant de l'opération avoisinait les 105 millions de dollars en numéraires.

Une acquisition surprenante tant la situation de l'opérateur américain était peu reluisante tout au long de l'année 2004, après sa sortie de la protection du Chapitre 11 sur les faillites en avril 2004.

Un mois après sa sortie de faillite, MCI avait d'ailleurs été obligé de licencier 7 500 personnes supplémentaires (12 000 au total) alors que sa perte nette se montait à 388 millions de dollars au premier trimestre 2004. Trois établissements bancaires (Lazard, JP Morgan Chase et Greenhill & Company) avaient été chargés par l'opérateur de trouver des repreneurs, pour une vente soit en un seul bloc, soit par appartements.

Les résultats du troisième trimestre 2004 (clos le 30 septembre 2004) faisaient état d'une baisse du chiffre d'affaires de la société de 15% d'une année sur l'autre (à 5,1 milliards de dollars), pour une perte d'exploitation de 3,4 milliards de dollars.

 

Et aussi du 19 au 26  janvier 2005

Une aide de 517 millions d'euros pour Bull

Ainsi que l'avait autorisé la Commission européenne dans sa décision du 1er décembre 2004, l'Etat avait versé à Bull une aide à la restructuration de 517 millions d'euros. Cette aide était assortie d'une clause de retour à meilleure fortune, aux termes de laquelle l'entreprise devait reverser à l'Etat 23,5 % du résultat courant consolidé avant impôt enregistré pendant une durée de huit ans à compter de 2005, avec une franchise annuelle de 10 millions d'euros.

ITS Group absorbait Seevia Consulting

ITS Group a acquis 24% du capital de Seevia Consulting, au prix de 2,62 euros par action et auprès du pdg-fondateur Pierre Taddeï. Les deux SSII devaient fusionner, ITS devant émettre une offre publique d'achat sur Seevia afin de se porter acquéreur, au même prix par action, de la totalité du capital.

Une machine IBM optimisée pour Linux

IBM se préparait à commercialiser un serveur machine centré exclusivement sur l'environnement Linux. Basé sur une infrastructure à double processeur (OpenPower 710), son lancement été prévu pour fin 31 janvier 2005.

Serveurs / 5 ans après