Intel : le délai de réponse à la Commission Européenne expiré

En dépit des demandes d'explications répétées de la Commission Européenne vis-à-vis d'Intel, rien ne bouge. Soupçonné de pratiques anti-concurrentielles en Europe, le fondeur nuirait intentionnellement à son principal concurrent, AMD. Mais alors que le délai pour une réponse était fixé au 17 octobre dernier, la Commission n'aurait toujours rien reçu. En fait, Intel a déposé une plainte au Luxembourg pour contester la validité de la procédure européenne. En attendant, Intel risque une amende de 2,6 milliards d'euros.

Intel / Juridique