La Commission européenne donne 4 semaines à Microsoft avant d'infliger une nouvelle amende

La Commission européenne rappelle une fois de plus Microsoft à ses obligations. Sommé de fournir à la concurrence les informations nécessaires à un prix acceptable, conformément à la condamnation prononcée en mars 2004, Microsoft n'a toujours pas rempli ses obligations. La Commission européenne lui a donc envoyé une "communication de griefs", avant peut être une nouvelle amende. "C'est la première fois en 50 ans que nous sommes confrontés à une entreprise qui refuse de se conformer à une décision", a déclaré Jonathan Todd, le porte-parole de la commissaire à la Concurrence Neelie Kroes. Microsoft a 4 semaines pour se conformer à la décision.

Microsoft / Juridique