Microsoft souhaite s'allier à Red Hat

Dans le cadre des accords signés par le groupe avec des acteurs Open Source, le regard de Microsoft se porte maintenant sur Red Hat. A la manière des alliances conclues avec Novell, Xandros et Linspire, ce type d'accord est séduisant, d'après Microsoft, car il répondrait à une demande d'interopérabilité des clients qui veulent pouvoir utiliser les produits Microsoft avec ceux d'autres compagnies, y compris ceux issus de l'Open Source. Autre justification mise en avant : la protection juridique apportée aux sociétés Open Source contre des accusations de violation (éventuelle) de 235 brevets Microsoft - dont la liste n'a pas encore été publiée. Une telle sorte d'accord est jugé "impensable" par Red Hat, et cet avis est partagé par Canonical, le distributeur d'Ubuntu, qui n'a pas "d'intérêt à signer un accord avec Microsoft sur la base de brevets non définis".

Microsoft