Affaire TomorrowNow : Oracle contraint à revoir ses prétentions

La justice californienne a retenu la requête déposée par SAP à son encontre dans l'affaire TomorrowNow. Le montant des dommages chuterait à 272 millions contre 1,3 milliard de dollars précédemment.

Comme prévu en février dernier, la justice américaine a examiné la requête déposée par SAP dans le cadre de l'affaire TomorrowNow dans laquelle Oracle lui demande pas moins d'1,3 milliard de dollars en dommages et intérêts. La juge fédérale Phyllis Hamilton du district d'Oakland en Californie, a en effet donné raison à l'éditeur allemand qui estimait "démesurément excessive", la somme demandée par la firme de Larry Ellison.

Oracle a désormais le choix entre deux options. Soit accepter la proposition de SAP de lui verser les 272 millions de dollars de dommages et intérêts et tirer un trait définitif sur ce contentieux. Ou bien la refuser et se lancer dans un autre procès ne lui garantissant pas le versement d'une somme dépassant ce montant. Oracle, coutumier des tribunaux et habitué à lancer des offensives juridiques tous azimuts - la dernière en date étant celle lancée à l'encontre d'HP - n'est plus à un procès près mais pourrait cette fois décider d'encaisser la somme pour faire rentrer de l'argent frais. 

Juridique / Oracle