Crise cardiaque de Steve Jobs : pas de manipulation boursière

Le gendarme américain de la bourse, la SEC, enquêtait sur les motivations d'un article faisant état, de manière erronée, d'une crise cardiaque du dirigeant d'Apple, Steve Jobs. L'article avait été publié sur le site iReport de CNN le 3 octobre dernier. Il avait concouru à la chute fulgurante de l'action d'Apple. La SEC souhaitait par conséquent s'assurer que cette fausse information ne dissimulait pas une manipulation boursière. L'enquête a finalement conclu qu'aucune preuve ne permettait d'accuser le jeune homme de 18 ans à l'origine de l'article de pratiques boursières frauduleuses.

Juridique / Apple