Top 100 des éditeurs français marqué par le retour à la croissance

L'édition 2011 du classement Global Software Leaders témoigne d'une reprise reprise "vigoureuse" après une précédente édition où des membres étaient en décroissance.

Dassault Systèmes (1er), Cegedim (2e), et Murex (3e) : voilà le trio français qui domine l'édition dans l'Hexagone, selon le classement 2011 du Top 100 des éditeurs français "Global Software Leaders", réalisé par PWC en partenariat avec l'AFDEL.

A noter que Dassault Systèmes caracole toujours largement en tête en ayant engrangé 1,411 milliard d'euros de chiffres d'affaires issu de l'édition dans le monde, contre 305 millions pour Cegedim et 194 millions d'euros pour Murex. Déjà classé comme un éditeur indépendant de Sopra, Axway est 5e (154 millions d'euros) et Cegid 4e avec 160 millions d'euros. Cependant, 58 entreprises du top 100 réalisent un chiffre d'affaires logiciel inférieur ou égal à 15 millions d'euros.

A noter qu'en 2010, l'évolution moyenne du chiffre d'affaires édition du Top 100 a augmenté de 13,8% contre une baisse de 1,40% en 2009. L'étude fait également remarquer que "si l'on compare la croissance des capitalisations boursières moyennes depuis 2008, on constate que les éditeurs de logiciels cotés faisant partie du top 100 ont nettement mieux progressé que le CAC 40."

Dassault Systèmes / CEGEDIM