Partager cet article

RSS
BOURSE

 Tous nos articles

Journal du Net > Solutions > Systèmes-Réseaux >  Systèmes-Réseaux > La gendarmerie nationale s'équipe d'Ubuntu
Actualité
 
01/02/2008

La Gendarmerie Nationale abandonne Windows pour Ubuntu

Durant le salon Solutions Linux, l'administration française a annoncé migrer sur Ubuntu ses postes de travail, soit à terme 70 000. Gnome est aussi retenu. Le projet débutera dès cette année avec 5 000 postes.
  Envoyer Imprimer  

 
En savoir plus
 
 
 

Le deuxième jour du salon Solutions Linux, qui se tenait à La Défense jusqu'au 31 janvier, a été marqué par une heureuse annonce pour les partisans du libre en France. La Gendarmerie Nationale, à l'occasion de la conférence Adèle (Administration Electronique), a fait part de sa volonté de migrer la quasi-totalité de ses postes de travail sous Linux.

Ce sont ainsi 70 000 postes qui en 2013 auront abandonné Windows au profit de la populaire distribution Linux Ubuntu. Plusieurs représentants du ministère de la Défense étaient présents sur le salon pour dévoiler le vaste projet de migration. Une aubaine pour le libre qui avait l'espace d'une journée été éclipsé par les apparitions médiatiques au Medef et à la Mairie de Paris de Bill Gates.

Le futur retraité de Microsoft reparti, le monde Linux le fait bien vite oublier. Avec 70 000 postes équipés d'Ubuntu en 2013, la Gendarmerie Nationale signe l'un des plus vastes projets de migration dans le monde. Et dès cette année, ce sont entre 5 000 et 8 000 postes de travail qui seront déployés. 12 000 à 15 000 postes supplémentaires par an seront ensuite installés pour une finalisation dans 5 ans. En confirmant son choix en faveur du logiciel libre, l'administration française espère économiser 7 millions d'euros par an.

Les objectifs affichés par la gendarmerie sont de réduire le coût total de possession (TCO) du poste de travail et de renforcer son indépendance à l'égard des éditeurs, ici Microsoft, grâce au recours notamment à des standards ouverts. L'administration confirme par ce nouveau projet une stratégie déjà amorcée en 2005 au travers de deux migrations majeures.

7 millions d'euros économisés par an

En 2005, en effet la Gendarmerie avait décidé d'adopter la suite bureautique Open Source OpenOffice.org en remplacement des applicatifs Microsoft Office. Désormais finalisé, ce projet a déjà permis d'économiser annuellement 2 millions d'euros de frais de licences. L'année suivante, les outils de messagerie et de navigation sur Internet étaient à leur tour remis en question. Mozilla voyait ainsi deux de ses logiciels retenus : Thunderbird et Firefox.

Si l'ensemble des postes utilisent désormais Firefox, 15 000 restent encore à migrer d'Outlook vers Thunderbird. Ce qui devrait être bouclé en 2009. Quant aux 5 000 à 8 000 premiers postes sous Linux, ils seront équipés de la version 8.04 d'Ubuntu, actuellement en développement et qui devrait être finalisée en avril prochain.

 
En savoir plus
 
 
 

Pour l'environnement bureau, le choix s'est porté sur Gnome, partiellement retouché, pour une proximité de l'interface avec Windows XP. 200 postes font actuellement l'objet de pilote à la gendarmerie. Quant aux utilisateurs, ils ne devraient pas suivre de formation dédiée en prévision de la migration. Un didacticiel sera cependant mis à leur disposition sur un intranet.

 


JDN Solutions Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Dans lequel de ces clouds avez-vous le plus confiance ?

Tous les sondages