AMD intensifie sa contre-attaque face à Intel

Le fondeur a fait le ménage dans ses gammes et architectures processeurs. Gravure 32 nanomètres, architectures 12 cœurs et consommation électrique réduite font partie des annonces phares du challenger d'Intel.

A peine plus de deux mois après l'annonce d'Intel du dépoussiérage de son milieu de gamme (lire notre article), AMD a décidé de donner un grand coup de balai dans ses gammes et architectures processeurs.  

Fruit bien mûr du rapprochement il y a 3 ans avec ATI, racheté à l'époque pour la bagatelle de 5,4 milliards de dollars,  la technologie Fusion se trouve être la nouvelle architecture x86 clé dont AMD avait bien besoin pour redorer son blason après une bonne dizaine de trimestres de pertes (lire notre article).  

Les processeurs basés sur Fusion seront proposés sur la base de deux architectures portant les noms de code Bulldozer et Bobcat. Alors que la première sera destinée aux environnements serveurs, postes de travail et ordinateurs portables, la seconde visera les configurations requérant une plus faible consommation énergétique comme les netbooks, mais pas seulement. Toutes deux intégreront un nouveau type de processeur : l'APU, pour Accelerated Processing Unit, qui tentera de lier le meilleur des mondes CPU et GPU.

Pour succéder à son architecture K10 vieillissante et tenir la dragée haute au leader du secteur Intel, le fondeur de Sunnyvale proposera donc Bulldozer. Cette architecture bénéficiera des toutes dernières avancées technologiques d'AMD en allouant pour chaque cœur processeur une mémoire cache indépendante. Un tacle supplémentaire en direction de la technologie HyperThreding de son éternel concurrent qui n'en possède (pour le moment) pas.

AMD table sur une hausse des ventes de 10 à 15% et des marges comprises entre 40 et 45% dès 2011

Pour les configurations ayant soif de performances, AMD compte fournir aussi en 2011 une gamme de processeurs 8 cœurs sous architecture Bulldozer (portant le nom de code Zambezi). Egalement conçue sur un procédé de gravure en 32 nanomètres, elle promet de chasser sur les terres de l'indéboulonnable gamme Intel Core i7 - 950 et 975 Extreme Edition en tête - sous architecture Nehalem.

Baptisé Llano, le premier APU sous architecture Bobcat sera destiné aux configurations de moyenne gamme pour poste de travail mais également ordinateur portable. Il disposera d'une mémoire vive de type DDR3 et d'une puce graphique supportant DirectX 11. Pour adresser le marché des ultra portables et autres netbooks, c'est l'APU Ontario qui sera proposé par AMD.

Prévues pour être commercialisées en 2011, ces nouvelles architectures et gammes de processeur ne manqueront pas de cristalliser toutes les attentes d'AMD pour retrouver de sa superbe sur un marché qui lui glisse entre les mains depuis un paquet de trimestres maintenant.

En 2010, AMD lancera son premier processeur quadri-cœur pour ordinateur portable

Ainsi, le fondeur croit dur comme fer à un retour en grâce et prend même le risque d'annoncer des marges brutes qu'il voit bien se situer en 2011 aux alentours de 40 à 45%, et des ventes grimper dans le même temps de 10 à 15%.

Pour 2010, AMD va également lancer le premier processeur quadri-cœur pour ordinateur portable (nom de code : Danube). Un processeur qui devrait, selon AMD, permettre d'économiser un nombre conséquent d'heures de batterie.

Du côté des serveurs de moyenne gamme, on verra également apparaître deux nouvelles plates-formes : San Marino et Maranello. Le premier contiendra jusqu'à 12 cœurs, alors que le second sera conçu pour répondre aux besoins de basse consommation propre aux environnements en cloud computing.

Enfin, un processeur pour portables haut de gamme fera aussi son apparition. Baptisée Leo, il arrivera au monde avec un CPU six cœurs ; de quoi assurément bien démarrer dans la vie.

Intel / Serveurs