Nokia s'offre Symbian, et annonce une fondation Open Source

Ayant pris la mesure de l'arrivée d'Androïd sur le marché des OS pour terminaux mobiles, le finlandais propose une plateforme Open Source qui pourrait aussi défendre ses positions face à Microsoft et RIM.

Nokia, numéro un des constructeurs de téléphones mobiles avec 40% de part de marché, vient d'annoncer l'acquisition du consortium britannique Symbian Limited.

Cette structure, créée il y a dix ans par différents acteurs du monde des appareils mobiles, propose un système d'exploitation pour appareils mobiles, qui est installé sur 67% des smart phones. Son principal concurrent Microsoft, place son système d'exploitation Windows Mobile 6 dans 13% des smart phones, pour 10% à RIM. Par ailleurs, Symbian est présent sur 6% de l'ensemble des téléphones portables.

Le rachat, estimé à 264 millions d'euros, s'inscrit dans un contexte où la concurrence dans le domaine des systèmes d'exploitation pour appareil mobiles se contracte. Il devrait être conclu avant la fin de l'année. Microsoft annonce l'arrivée sur le marché de la version 7 de Windows Monile pour 2009, et surtout Apple a fait une entrée fracassante sur ce marché avec l'iPhone.

Enfin, Google annonce un nouveau système d'exploitation, Android, qui devrait arriver sur le marché pour la fin de l'année 2008, suite au lancement de l'Open Handset Alliance fin 2007. HTC, LG, Motorola ou encore Samsung devraient être les premiers constructeurs à doter leurs appareils de ce nouvel OS.

Preuve du foisonnement d'initiatives dans le domaine des OS mobiles, on peut également citer le lancement de la LiMo Foundation, qui souhaite proposer une nouvelle interface mobile basée sur Linux.

Pour précision, il faut noter que Nokia possédait déjà 48% des parts dans la société Symbian. Les autres détenteurs d'actions qui devraient céder leurs parts sont Sony Ericsson, Ericsson, Panasonic et Siemens. Samsung Electronics quant à lui n'a pas encore réagi mais devrait suivre le mouvement.

Ce rachat s'accompagne de la création d'une fondation, suite à la décision de basculer l'OS Symbian partiellement en licence Open Source

Ce rachat s'accompagne de la création d'une fondation, suite à la décision de basculer l'OS Symbian partiellement en licence Open Source. Concrètement, une alliance se noue entre des acteurs tels que Nokia, Motorola, NTT DoCoMo et Sony Ericsson. Ces entreprises, membres de la fondation, utiliseront une plateforme Symbian, et ne devront pas s'acquitter du paiement d'une licence pour l'utilisation du produit.

Il est déjà prévu que d'autres acteurs tels que AT&T, LG Electronics, Samsung Electronics, STMicroelectronics, Texas Instruments et Vodafone intègrent la fondation, et bénéficient eux aussi de l'usage de la plateforme Symbian. C'est la licence Eclipse Public License (EPL) 1.0. qui a été choisie pour publier la plateforme.

Un avantage compétitif qui pourrait permettre de se positionner face à la menace Microsoft notamment. A titre de comparaison, une licence d'utilisation de Windows Mobile 6 coûte entre 8 et 15 dollars, contre 4 dollars aujourd'hui pour Symbian. Avec une plateforme gratuite, l'avantage comparatif se renforce. Nokia indique que ce rachat pourrait avoir des impacts sur le marché des appareils mobiles dès 2009.

Par ailleurs, Nokia a récemment racheté Navteq dans le domaine de la géolocalisation, et passé des accords avec la maison de disque Sony BMG pour permettre aux acheteurs de ses modèles d'avoir un an de téléchargement gratuit (mais limité) sur la catalogue musical. L'acquisition de Symbian confirme donc que l'entreprise finlandaise est en train de constituer un écosystème complet autour de ses produits, un moyen de se positionner face aux autres acteurs de la mobilité.

Systèmes d'exploitation / Symbian