RIM prépare son offensive sur Apple avec le BlackBerry Bold

Des fonctions GPS, Wi-Fi, 3G, lecteur MP3 et des applications comme Windows Live Messenger : le BlackBerry Bold lorgne sur le marché grand public. Les fonctions tactiles et VoIP sont prévues pour la fin de l'année.

Un peu contrarié par la couverture médiatique de l'iPhone d'Apple, Research In Motion (RIM), le constructeur du célèbre téléphone BlackBerry, multiplie les annonces quant au futur de son smartphone. Tout d'abord, il vient de lancer officiellement aux Etats-Unis sa campagne de promotion du modèle Bold, remplaçant des BlackBerry Curve et dont l'une des principales nouveautés vient de la 3G.

En avance du point de vue des fonctions de messagerie électronique, des applications métiers d'entreprise, de la sécurité, mais aussi de l'ergonomie (clavier Qwerty pratique pour taper des messages), le BlackBerry est en retard par rapport à certaines fonctionnalités proposées par l'iPhone 2 : géolocalisation, Wi-Fi, 3G et lecteur multimédia notamment (sons et vidéos).

Un retard que va tenter de combler le modèle BlackBerry Bold, annoncé depuis mai dernier mais dont le lancement officiel n'interviendra qu'au cours du mois, et pour certains pays à partir du mois de septembre. En France, aucune date de lancement n'a été pour le moment indiquée, contrairement à l'iPhone 3G déjà disponible chez nous depuis le mois de juillet.

Le BlackBerry Bold mise, outre l'utilisation des réseaux 3G, sur des fonctionnalités beaucoup plus orientées vers le grand public : un appareil photo 2 megapixels capable d'enregistrer de la vidéo, un lecteur de musiques, un vrai GPS, et l'utilisation des réseaux Wi-Fi. De quoi surprendre les analystes et ses détracteurs, qui en faisait un appareil exclusivement dédié à un usage professionnel et non personnel.

Un accord avec Microsoft pour proposer Windows Live Messenger et Live Hotmail

S'appuyant sur un écran d'une résolution de 480 x 320 pixels, un clavier Qwerty qui a fait le succès de la marque, un processeur de dernière génération cadencé à 624 Mhz, et une mémoire de stockage d'1 Go extensible, ce terminal se veut plus que jamais un point de convergence. Il faut dire que l'iPhone lui a montré la voie : les millions de téléphones Apple vendus dans le monde ayant conduit RIM à ne plus négliger le marché grand public.

Pour ne pas être en reste au niveau des applications, RIM a également annoncé la signature d'un accord de partenariat avec Microsoft. Cette entente lui permet de proposer Windows Live Hotmail et Windows Live Messenger sur tous les téléphones BlackBerrry. Deux applications qui se trouvent être très utilisées auprès du grand public. Apple, lui, fait par exemple appel à Google Maps pour son service de géolocalisation proposé par le dernier iPhone 3G.

Ce premier pas, devra cependant être complété par d'autres applications du même type pour espérer réellement concurrencer Apple sur le segment grand public, d'autant plus que ce dernier dispose toujours d'une avance indéniable en matière d'ergonomie du fait de son écran, tactile d'une part, et utilisable aussi bien en mode horizontal que vertical d'autre part. Pour la navigation Web, il est également le plus ergonomique des deux.

Mais RIM ne souhaite pas s'arrêter à cette première expérience. Le BlackBerry Bold n'est qu'un premier pas, qui sera complété par Javelin. Ce modèle, prévu pour la fin de l'année 2008, disposera d'une prise USB 2, du Bluetooth, du Wi-Fi et du GPS, mais aussi de la voix sur IP. Le tout avec un appareil photo de 3,2 megapixels, et un clavier Qwerty complet. Il se situera toutefois en dessous de la gamme BlackBerry Bold, puisque n'utilisant pas la 3G, ni un processeur et un espace de stockage aussi important.

Enfin, le constructeur possède toujours dans les cartons son projet Thunder, qui vise à intégrer des fonctions tactiles aux écrans des BlackBerry. Cependant, peu de détails ont encore filtré à ce sujet, encore au stade de l'expérimentation. En Europe, Orange et T-Mobile se pressent déjà pour être les premiers à commercialiser le modèle Bold.

Mais à vouloir toucher le grand public et les professionnels, RIM risque d'être rapidement obligé de scinder sa gamme de téléphones pour éviter de multiplier les fonctionnalités sur ses appareils au risque de le rendre indigeste.

Pour son dernier trimestre fiscal, le constructeur des BlackBerry a publié un résultat net en hausse de 67%, alors que 2,4 millions de terminaux BlackBerry avaient trouvé preneurs au cours de la période. Une performance qui lui permet de se placer dans le peloton de tête des vendeurs de smartphones, aux cotés de Nokia, LG, Motorola et Apple.

Wifi / VoIP