8 conseils pour bien administrer sa ToIP Dresser l'état de santé de son réseau téléphonique

La création - et la réussite - de la mise en œuvre d'un réseau de téléphonie sur IP (ToIP) nécessite certains pré-requis techniques notamment en termes de couverture radio, d'état du câblage, de programmation des postes ou de dimensionnement global du système. L'administration et la gestion de son système de ToIP sera également à surveiller de près. Ai-je intérêt à conserver la gestion du système de ToIP en interne ? Quelles solutions choisir ? Comment bien configurer et optimiser son système ? Voici 8 conseils pour accompagner la démarche.


1 / Dresser un état de santé et mettre à niveau son système téléphonie-informatique 

Avant de mettre en place une solution d'administration de sa ToIP, encore faut-il se doter des infrastructures capables de supporter ce type de réseau. Un réseau de téléphonie sur IP se compose de téléphones IP, de concentrateurs réseau (hubs) servant à relier les téléphones au réseau IP, de bornes Wi-Fi ou DECT pour les téléphones mobiles, de câbles réseau RJ45 et d'un PABX IP.

Les PABX IP occupent le rôle des autocommutateurs téléphoniques standard, mais se présentent sous la forme d'un serveur informatique. Ils sont équipés de cartes d'extension leur permettant de se raccorder à des lignes téléphoniques analogiques (au contraire des réseaux IP) ou à des réseaux extérieurs. Une fois ces pré-requis techniques identifiés, il sera alors possible de se lancer à la recherche de sa solution d'administration. 

la réussite d'un projet de toip passe aussi par une bonne administration
La réussite d'un projet de ToIP passe aussi par une bonne administration © Alcatel-Lucent

2 / Cerner les processus d'administration de la ToIP

"Dans l'idéal, l'administration de la ToIP doit couvrir les processus suivants : le support aux utilisateurs par le biais d'un guichet unique, la gestion des incidents/problèmes, la supervision et gestion de la disponibilité, la gestion des configurations, la gestion des versions logicielles, la gestions des changements, la gestion de la capacité, la gestion des engagements et le reporting.", fait savoir Yann Jolivet, manager du pôle d'excellence Télécom chez Devoteam Consulting.


3 / Penser à l'opportunité ou pas d'externaliser l'administration

Lorsque l'entreprise à décidé de se lancer dans un projet de ToIP, elle doit se demander si il vaut mieux pour elle d'en internaliser la gestion ou bien de la confier à un prestataire externe. Si l'aspect clé en mains de cette seconde solution permet - en général - de rassurer les DSI en termes de prévisibilité des coûts, la première peut s'envisager lorsque l'entreprise dispose de compétences internes sur lesquelles s'appuyer. Dans ce cas, une mise à niveau peut être nécessaire dans certains cas.

"Les montées de version d'une solution d'administration de ToIP sont en général simples à appréhender mais tout se complique quand l'entreprise décide de changer de solution. Cela nécessite une formation plus lourde des administrateurs qui varie entre 3 et 5 jours", indique Mickaël Bellegou, business development manager chez NextiraOne.

Réseaux / TOIP