8 conseils pour bien administrer sa ToIP Les équipes téléphonie et systèmes doivent s'entendre

4 / Faire son choix entre les différentes solutions du marché

Après avoir bien délimité son projet de ToIP, reste maintenant à sélectionner la solution d'administration qui convient le mieux à l'organisation. Le premier réflexe pourra être de se tourner vers son fournisseur de postes de téléphonie IP. Parmi les principaux acteurs sur ce segment proposant des systèmes d'administration, on trouve Alcatel-Lucent (Omnivista 4760), Cisco (Unified Communications Management) ou Avaya (Data Solutions Management).

Bien que - le plus souvent - pertinentes, ce ne sont pas les seules solutions qui se présentent aux entreprises. Certaines technologies d'administration sont fournies par des SSII comme Niji (Nates), ou bien des éditeurs (Service Pilot, Spektrum ou encore Openview...). Elles pourront également s'avérer intéressantes pour leur caractère agnostique. Mais permettront également d'administrer d'autres briques de son système de téléphonie dans le cadre d'un projet plus global de communications unifiées. Il pourra également être utile de s'intéresser aux alternatives Open Source comme Asterisk par exemple.

"Les profils de configuration par famille permettent des modifications à grande échelle" (Mickaël Bellegou - NextiraOne)

5 / Bien configurer son système d'administration de la ToIP

Étape cruciale mais néanmoins délicate s'il en est, la configuration de son système ToIP peut dès le départ être optimisée afin de générer par la suite de précieux gains de temps et donc de productivité et de coûts.

"En interne, il est essentiel de savoir configurer son système de base. Cela passe par la création de profils et le verrouillage des droits que je veux donner aux utilisateurs. En attribuant des profils de configuration par famille, par exemple les commerciaux, cela permet de les réutiliser pour tous les collaborateurs, se caler dessus pour les nouveaux arrivants et réaliser des modifications à grande échelle sans reprendre les droits utilisateurs un à un", explique Mickaël Bellegou (NextiraOne). 


6 / Répartir intelligemment les rôles entre les équipes téléphonie et systèmes

"Si historiquement il y avait des équipes internes téléphonie et réseaux distinctes, il n'est pas nécessaire à tout prix de vouloir fusionner ces équipes, mais il est alors indispensable de faciliter les échanges entre eux à travers des processus partagés. Si à l'inverse il existe déjà un environnement ToIP, il vaut mieux adapter l'organisation existante que de tout vouloir bouleverser sur un modèle théorique. Il est très important de tester et valider la chaîne d'exploitation et de maintenance pendant la phase pilote du projet.", note Yann Jolivet (Devoteam Consulting).

Réseaux / TOIP