Cuba souhaite remplacer Windows par Linux

Se joignant au Venezuela, le gouvernement cubain a annoncé sa volonté de migrer les ordinateurs de ses agences d'état vers le système Linux, délaissant donc Microsoft Windows. L'une des raisons avancées par Cuba a trait à la sécurité nationale, et le risque d'espionnage en provenance des Etats-Unis. Nombre d'ordinateurs à Cuba demeurent de plus exposés en raison de la difficulté à réaliser des mises à jour. Du fait de la législation américaine, certains éditeurs bloquent en effet les téléchargements à destination de l'île.

Microsoft / Etats-Unis