La carte électronique subit la crise, mais innove L'impact de la crise, un discours nuancé

Organisé le premier jour du salon (du 17 au 19 novembre 2009), le World Summit est l'occasion de prendre le pouls du secteur. Cette année, 10 panelistes prestigieux s'étaient retrouvés pour évoquer les tendances économiques en cours.

Elisabeth Buse, directeur produit international de Visa, a mentionné à cette occasion qu'en dépit de la crise bancaire, "le marché des cartes continue sa croissance, même aux Etats-Unis".

Evolution du marché des cartes (mémoires en millions d'unités)
Secteurs2008 (au 30 avril)2009 (au 30 avril)
Source : Eurosmart
Télécoms380300
Services financiers3030
Gouvernement - santé250170
Transport160160
Autres8080
Total900740

Un optimisme que douchait rapidement Olivier Piou, directeur général de Gemalto: "Nous revenons de loin. L'an passé, nous en étions à nous demander si les banques existeraient encore !" Un constat partagé par Philippe D'Andrea, président directeur général de Sagem Orga : "Sur le secteur bancaire, il y a un déclin et cela pourrait bien arriver sur le marché de l'identification".

Mais Philippe Lazare, directeur général d'Ingenico, insistait lui sur les bénéfices de la crise : "La crise pousse les entreprises à revenir à leur cœur de métier, à améliorer leur profitabilité, et à investir dans la recherche et développement".

Autour du même sujet