Galileo et GPS s'entendent sur des fréquences communes

L'Union Européenne et les Etats-Unis devraient signer cette semaine un important accord d'interopérabilité entre les deux systèmes de positionnement concurrents, le GPS et le projet européen Galileo. Confirmés par des responsables des deux parties, cet accord prévoit des fréquences similaires pour permettre aux satellites européens et américains d'échanger des données pour une plus grande précision dans le service de positionnement. Prévu pour 2012, le projet Galileo est toutefois confronté à un autre problème, celui du financement du projet qui a vu se retirer un certain nombre d'investisseurs.

Autour du même sujet