Journal du Net > Solutions > Systèmes-Réseaux >  Interviews > Marie-Véronique Lacaze (Witbe)
Interview
 
04/12/2007

Marie-Véronique Lacaze (Witbe) : "Les grands comptes ont pris conscience de l'importance d'un suivi de la qualité de service utilisateur"

La directrice générale de Witbe analyse les évolutions actuelles du marché de la supervision, et des besoins des entreprises sur ce terrain. Elle détaille ses projets, notamment en termes de développement international.
  Envoyer Imprimer  

 
En savoir plus
 
 
 

Comment se porte Witbe aujourd'hui ?

Witbe se porte bien. Nous sommes actuellement 65 personnes et avons réalisé, sur l'exercice 2006 / 2007, 6 millions de chiffre d'affaires, pour 7% de résultat (5% en 2005 / 2006). Cela signifie que nous sommes bénéficiaires depuis maintenant deux ans.

Nous continuons par ailleurs à nous développer puisque, sur le premier semestre 2007/2008, notre chiffre d'affaires est en progression de 40%, le résultat étant maintenu dans les mêmes proportions que précédemment.

Comment se répartit votre chiffre d'affaires ?

Notre chiffre d'affaires est consacré pour moitié aux opérateurs, et pour moitié à la supervision du système d'information des grands comptes. Le secteur d'activité de nos clients grands comptes va du secteur bancaire à la distribution, en passant par le luxe, les médias et le secteur public. Dans ce dernier domaine, nous avons par exemple comme client le Ministère de l'équipement.

Et côté opérateurs ?

Tous les opérateurs français, à l'exception de Free, utilisent nos produits Nplay pour la supervision de leur qualité de service end user, pour les services datas, VoIP et vidéo - IPTV et VOD -, réseaux fixes ou mobiles. Plusieurs opérateurs à l'étranger sont également nos clients.

Où en êtes-vous au niveau de votre développement international ?

Initié il y a un an, notre développement international fait que nous couvrons aujourd'hui la Grande Bretagne, la Pologne, l'Espagne, le Portugal, la Grèce, la Suisse, l'Afrique du Nord et l'Asie. D'abord considéré comme un test, réalisé avec des moyens limités, ce développement bénéficie aujourd'hui de davantage de moyens.

Notre chance a en effet été de disposer d'une offre sur le triple play en avance sur le marché. Les clients ayant bien répondu, nous avons pu consacrer plus de moyens financiers et humains à l'international qui, aujourd'hui, représente entre 20 et 25% de notre chiffre d'affaires total, et mobilise 5 personnes.

Au niveau capitalistique, où en êtes-vous ?

Les fondateurs sont toujours majoritaires et nous avons un appui financier solide grâce à des fonds d'investissement qui nous accompagnent depuis le début.

Comment est structurée votre activité ?

Nous avons structuré notre activité en 6 business units, plus une 7e qui est transversale. Notre première activité est appelée "Internet et intranets", la différenciation entre les deux étant d'ailleurs de plus en difficile à faire. Nous assurons la supervision notamment sur des spécificités Web 2.0 telles que la technologie Ajax, les Web Services, les drag and drop, etc.

Notre 2e activité concerne les centres d'appels. Nous assurons la supervision de nombreux serveurs vocaux interactifs - SVI - et de la qualité de la voix du plateau, qui passe de plus en plus souvent en VoIP. L'originalité de notre offre est que nous proposons du "conversationnel", c'est-à-dire que nous réalisons de l'analyse perceptuelle de la voix dans les deux sens - la voix que le centre d'appels émet et celle qu'il reçoit.

"Nous travaillons actuellement sur l'IPTV HD mais aussi sur la vidéo sur mobile"

La 3e business unit est dédiée à la supervision de la voix, qu'elle emprunte des réseaux téléphoniques traditionnels, des réseaux privés en VoIP ou Internet. Nous avons récemment travaillé sur les nouvelles offres "large bande" et avons développé un système de monitoring permettant de qualifier la qualité de la voix dite "haute définition".

Quid des trois autres business units ?

La 4e de nos divisions concerne la vidéo. Nous travaillons actuellement sur l'IPTV HD mais aussi sur la vidéo sur mobile et la FTTH [ndlr : Fiber To The Home, fibre jusqu'au foyer]. Notre 5e activité se positionne sur la partie monétique : nous faisons actuellement évoluer nos produits de supervision des serveurs d'autorisation vers la télé-collecte et le télé-paramétrage.

Enfin, notre 6e activité s'occupe de la partie Mobile. Après la mise au point des robots VoIP mobile et de la supervision des messageries intégrées, nous développons des tests de qualité de la vidéo sur mobile.

Enfin, la 7e division, qui est transversale aux 6 premières, a pour mission de faire évoluer en permanence notre système de restitution des données. L'objectif est que ces données soient exploitables par différents publics dans l'entreprise : la direction, le marketing mais aussi l'ingénierie, le support client... et ce, en mode ASP ou dédié.

Justement, comment évolue la demande des clients ?

 
En savoir plus
 
 
 

Les grands comptes ont actuellement atteint une maturité qui leur permet de s'intéresser de manière sérieuse à des systèmes de supervision tels que les nôtres.

Ils ont pris conscience qu'il fallait désormais suivre la qualité de service dans toutes les entités métiers, moins d'un point de vue purement technique mais plus proche de la réalité, celle qui impacte les utilisateurs finaux. Il est maintenant clair qu'il y a une relation directe entre qualité des services, chiffre d'affaires, marge et efficacité.

Au-delà des technologies de monitoring que nous fournissons, nos consultants - qui aident à la mise en œuvre - sont de plus en plus sollicités pour aller plus loin, tant en France qu'à l'étranger, dans l'amélioration de l'efficacité des réseaux et des systèmes d'informations, avant déploiement, en exploitation ou pour faire un choix technique. Des équipementiers, tels Cisco, utilisent d'ailleurs nos systèmes pour l'optimisation et l'amélioration de la qualité vidéo par exemple.

 


JDN Solutions Envoyer Imprimer Haut de page

Sondage

Recourir à un service cloud comme unique solution de stockage de fichiers, vous y croyez ?

Tous les sondages