Les innovations portées par Steve Jobs qui ont marqué les pros L'iPhone et l'iPad séduisent les grands groupes

Résolument tournées vers le grand public, les premières versions de l'iPhone se sont révélées assez pauvres en fonctions d'administration et de sécurité. Il aura fallu attendre les versions 3 et 4 de l'iPhone OS (iOS) pour atteindre un degré de maturité suffisant pour envisager un déploiement en entreprise. En août 2010, Forrester publie une note faisant état de ces avancées.

Des outils de sécurité et de gestion de parc qui montent en puissance


le  système ios d'apple équipe l'iphone et l'ipad.
Le  système iOS d'Apple équipe l'iPhone et l'iPad. © Apple

Durant ces deux dernières années, Apple a en effet considérablement renforcé la sécurité et les capacités d'administration du smartphone. La rupture a lieu avec l'iOS 4 (lancé en juin 2010) qui introduit une foule de nouvelles API : détection des iPhone jailbreakés, réinitialisation des mots de passe à distance, chiffrement des données, gestion de VPN (IPSec et SSL), blocage d'applications, gestion de la configuration des connexions, des comptes mails et des préférences du navigateur...

Reposant sur le même OS, la tablette tactile d'Apple qui est lancée en avril 2010 tire également partie de toutes ses nouveautés.

Total déploie 5000 iPhone, SAP 1000 iPad


Depuis juillet 2010, Apple propose en outre son propre outil de gestion de parc. Baptisé iPhone Utility Configuration, il permet de créer des images d'iOS, et gérer des profils de configuration, mais aussi piloter l'installation de parc d'iPhone ou d'iPad. Enfin, il est équipé d'une console pour suivre les historiques de logs, et l'utilisation qui est faite des terminaux. Avec l'iOS 4, Apple autorise aussi des éditeurs tiers à accéder à toutes ces API d'exploitation. Objectif : pousser les spécialistes de la gestion de parc à étendre leurs solutions à ce nouveau marché.

l'iPhone s'intègre au serveur Microsoft Exchange ActiveSync

 Mais, l'iOS dispose déjà d'une porte vers les systèmes d'information. Le système d'Apple supporte en effet le protocole Microsoft Exchange ActiveSync. Il permet aux smartphones et tablettes d'Apple de s'intégrer à un serveur Microsoft Exchange. Les utilisateurs en entreprise peuvent ainsi synchroniser leur terminal avec leur messagerie, leur calendrier, liste de tâches et contacts.

Face à des demandes de plus en plus insistantes de clients internes habitués à utiliser l'iPhone comme smartphone personnel, il n'en n'a pas fallu plus pour décider les DSI à se lancer dans des déploiements d'envergure. En France, c'est le cas chez Total. "Nous avons fait le choix de déployer l'iPhone comme smartphone unique au niveau du groupe. Notre parc d'iPhone s'élève à environ 5000 terminaux aujourd'hui", nous confiait en juin dernier Patrick Hereng, DSI du groupe pétrolier.

Autre groupe européen à s'être lancé : SAP. L'éditeur allemand a commencé à déployer la tablette auprès de 1000 salariés fin 2010, donnant accès par ce biais à la messagerie ainsi qu'à des outils de reporting décisionnel. Des compagnies aériennes comme Delta Airlines ou Alaska Airlines déploient aussi l'iPad dans les avions pour dématérialiser la lourde documentation des pilotes.

IPhone / IPad