AMD lance ses processeurs 12 cœurs et casse les prix

Le fondeur dévoile sa gamme de processeurs à 8 et 12 cœurs. Se limitant à une finesse de gravure en 45 nanomètres, le groupe entend malgré tout concurrencer les Xeon Intel.

AMD a dévoilé vendredi ses premiers processeurs à 12 cœurs. Il s'agit des Opteron 6000, x86 en 32 et 64 bits, et disponibles également en 8 cœurs. Mais le fondeur a également présenté une nouvelle série de processeurs de milieu de gamme (nom de code : Lisbon). Dotés de la même architecture, les Opteron 4000 se limitent cependant à 4 ou 6 cœurs.

Au sein de ces nouveaux processeurs, AMD intègre pour la première fois ses propres chipsets (une technologie issue de sa fusion avec ATI), au détriment des puces de Broadcom et Nvidia. Deux nouveaux canaux mémoires font leur apparition pour l'occasion. Désormais, chaque processeur dispose de quatre canaux, avec chacun trois emplacements mémoire. Ce qui permet donc d'atteindre 12 modules mémoires par processeur.

 

L'architecture Direct Connect, mise à jour en version 2, porte le nombre de lien des quadri-processeurs de deux à trois ce qui permet à chaque processeur d'échanger directement avec les trois autres, sans pour autant avoir à passer par un tiers pour dialoguer avec le processeur opposé. "Ce qui permet de réduire les temps de latence", commente Bernard Seite, directeur technique AMD France. La capacité de tranfert des liens passe en outre de 4,8 à 6,4 G/s.

"Nous avons développé un procédé de silicium isolant qui réduit la déperdition d'énergie"(Bernard Seite - Directeur technique chez AMD)

En cohérence à les gammes précédentes, l'Opteron 6000 est plutôt destiné aux serveurs, nécessitant des ressources de calcul importantes, notamment dans le domaine des bases de données, de la virtualisation, et dans les applications collaboratives. De son côté, "l'Opteron 4000 est adapté au domaine des clouds privés, de l'hébergement, ou des serveurs départementaux type système de fichiers", ajoute-t-on chez AMD.

 

Comparé au quadri-processeurs Intel Xeon, AMD a décidé d'afficher une politique de prix assez agressive. "Alors qu'Intel affiche des tarifs de 3 600 dollars sur ces produits haute gamme, nous limitons l'Opteron 6000 en quadri-processeur à 1 386 dollars", note Bernard Seite. Pourtant, même si elle se limite à 6 cœurs, la gamme Xeon d'Intel atteint un niveau de gravure plus fin que l'offre d'AMD : la technologie Magny-Cours demeure sur des processeurs gravés en 45 nanomètres, là ou les Westmere d'Intel atteignent 32 nanomètres.

"Les processeurs en 32 nanomètres sont beaucoup plus chers à produire. Nous avons décidé de nous focaliser sur l'optimisation de la longueur de canal qui se réduit au fil de la durée de vie d'un processeur", explique Bernard Seite. "Nous avons aussi développé un procédé de silicium isolant qui nous permet de réduire la déperdition d'énergie". Une politique produit qui permet finalement à AMD de proposer un rapport de consommation électrique / euros présenté comme "très valable" par le fondeur face à la technologie d'Intel, en particulier dans les quadri-processeurs.

 

Du côté des constructeurs, HP, Dell et Acer sont déjà sur les rangs pour intégrer la nouvelle architecture à leurs serveurs: tant sur le terrain des bi-processeurs que des quadri-processeurs.

Pour la suite, AMD annonce déjà les successeurs des Opteron 6000 et 4000. Gravés cette fois en 32 nanomètres, les Opteron 6200 et 4200 atteindront respectivement 12 et 16 cœurs pour les premiers (Interlago) et 6 et 8 cœurs pour les seconds (Valencia). Leur sortie est d'ores et déjà annoncée pour 2011.

Serveurs / AMD